lundi 28 mars 2016

Pâques à pattes à Mafate

Un lundi de Pâques comme les autres... Levée à 4h30... 2 heures de route... Arrivée à 7h30 au Col des Bœufs pour voir ça :


Le Gros Morne qui surplombe la Plaine des Merles et le Col de Fourche, noyés de soleil. J'ai déjà oublié que je n'ai pas assez dormi. Un peu aussi parce que la température se situe entre 10 et 15 degrés... mais ça fait plus de trois mois que l'on rêve de fraîcheur alors on ne va pas déjà râler !


 D'ailleurs il y a tellement de soleil sur Salazie que mon appareil photo a un petit coup de chaud...


Nous allons rejoindre un groupe qui a organisé une chasse aux œufs à Marla. Ce qui veut dire qu'en plus de notre barda habituel, nous avons plusieurs sachets d’œufs en chocolat dans une glacière avec pain de glace...


Mais avant de les rejoindre à Marla, j'ai prévu de descendre directement à la Nouvelle pour faire une partie du GR 1 que je ne connais pas encore. C'est la "boucle du Haut Mafate".


Dernier coup d’œil sur Salazie et le parking du Col des Boeuf


 Nous franchissons la ligne de crête entre les deux cirques ; passage à l'ombre... perte de quelques degrés supplémentaires... Ai-je bien fait de laisser la polaire dans la voiture ?


Je crois bien que c'est la première fois que j'ai cette vue sans les nuages matinaux... Le sommet du Grand Bénare domine fièrement le cirque.


Quelle chance, nous avons un temps digne des plus belles journées d'hiver austral !


Nous descendons d'un bon pas pour nous réchauffer et arrivons vite à la Plaine des Tamarins, heureusement au soleil.


Un petit reste de Lune dans le ciel...


Au bout d'une heure nous apercevons les premières cases de la "capitale".

 
Nous ne faisons que longer l'îlet pour rejoindre la direction de Marla. Nous mettrons finalement 1 h 30.


Je suis ravie de découvrir cette nouvelle portion et ses nouveaux points de vue... En plus le vent souffle et le sentier est très boisé, ce qui rend la progression des plus agréables.


Le vent dans les filaos fait le même bruit que le mistral dans les pinèdes... il ne manque plus que les cigales !


Il y a même des parties PLATES !


Plusieurs petits croisements parfaitement signalés. Nous n'avons peur de rien, nous prenons l'option plus longue de 5 minutes !


Vu sur un genre de mini-plateau Kelval, avec en toile de fond l'imposant rempart du Grand Bénare (je rappelle, qui culmine à 2880 m et des brouettes).


Mais Mafate ne serait pas Mafate sans ses lacets abrupts en plein soleil... Heureusement que sur cette partie, ils ne durent jamais bien longtemps.


Et voilà enfin le plateau où repose Marla à 1600 m. Bon, on dirait bien qu'on va devoir descendre puis remonter...


Je profite d'un tertre à un nouveau croisement de chemins pour graver ce paysage dans ma carte mémoire. Une fois encore, "ouaaaah" et "re-ouaaahhh" ! Et quel soleil !


On choisit "la rivière" car on va prendre la passerelle au retour...




Dans le fond, la seule et l'unique, la Rivière des Galets, que l'on va devoir traverser avant d'attaquer le dernier raidillon en plein soleil.


On croise quelques gros éboulis et quelques gros galets...



Pas mal de débit, mais avec tous ces galets on peut passer au sec sans aucun problème.





On touche presque au but...


Il est presque 11 h et il fait toujours aussi beau.


Nous donnons nos œufs et retrouvons le reste du groupe pour le pique-nique ; j'ai l'estomac dans les talons !


On rebrousse chemin pour se diriger vers la rivière et la fameuse passerelle.


Le but c'est de profiter de la froidure fraîcheur de l'eau ! Et du cadre enchanteur...


Pas vrai ?


Moi je peux pas, je prends les photos !!




On ne mange finalement pas trop parce qu'il y a une bonne montée maintenant, on terminera sur le plateau...
Nous voilà sur la passerelle.



D'autres beaux bassins plus bas.






C'est pendant la montée que je me rends compte que les nuages ont vite envahi les sommets.


Après l'élimination de quelques centaines de kcalories...


Marla est encore un peu au soleil, tout là-bas...


Enfin un peu de plat, de l'herbe grasse et un peu d'ombre. On refait le plein de kcalories car on va encore en dépenser. Oh tiens, du chocolat ! T'en veux ???



Les nuages finissent par gagner contre le soleil. Signe pour nous de redémarrer et d'entamer la dernière montée et non des moindres.


Dernière photo d'ambiance...


Nous marchons bien, nous ne sommes pas écrasés par la chaleur, loin de là. Il est un peu plus de 15 h quand nous arrivons au col. Et la météo qui va avec la plupart du temps...


Il ne nous reste plus qu'à avaler un bon thé chaud pour finir cette journée en beauté.
Nous rêvons déjà à d'autres aventures... De quoi le weekend prochain sera-t-il fait ??

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire