lundi 14 décembre 2015

Deux pour le prix d'un

Je suis en vacances. Oui, enfin ! J'ai trois semaines à occuper et je vais alterner entre la remise en peinture de l'appartement et les randonnées.
Hier, j'ai nettoyé les murs et rebouché les fissures avec de l'enduit. Il faut laisser sécher, donc hop ! baskets, sac à dos et direction la Plaine des sables pour quelques heures de marche au frais avec OVS.

On démarre au Pas des Sables et on emprunte le chemin de crête qui va jusqu'à l'oratoire Ste Thérèse.
L'occasion de nombreuses prises de vues...





La vue est parfaite sur la Savane Cimetière et le Cassé de la Rivière de l'Est.


Avec un temps pareil, on voit jusqu'au Piton des Neiges


La Fournaise, en sommeil, mais jusqu'à quand ? Cette année on a été gâté quand même avec toutes ses éruptions.


On continue d'avancer et on voit maintenant la Plaine des Cafres et le Grand Bénare, mais aussi les nuages qui apparaissent.


Au niveau de l'oratoire, on bifurque à droite pour amorcer la descente vers la Plaine des Sables. On ne verra pas jusqu'à la côte Est mais on ne va pas se plaindre non plus !



 Puis le sentier fait quelques lacets et devient plus pentu.


Petite pause grignotage dans la mini-forêt, dernier endroit où on voit de la végétation, avant d'atteindre le désert minéral.



Nous voilà tout en bas. Maintenant, c'est tout plat !




Quelques brins de Cynoglossum borbonicum (myosotis de Bourbon, espèce endémique menacée mais non protégée...). Amateurs de botanique, les phrases suivantes devraient vous parler : "Inflorescences en cymes scorpioïdes terminales de 10 à 15 cm au sommet des rameaux. Fruit à 4 nucules, nucule fruit sec indéhiscent, de type akène, avec une paroi très dure."

Pour les autres comme moi, c'est une très jolie fleur !!






Nous traversons donc la plaine, de part en part. D'un cassé à l'autre : le cassé de la rivière de l'Est et le cassé de la rivière Langevin. Malheureusement, les nuages sont en train de monter !!


Le temps qu'on arrive, on se retrouve dans la brume.


Pas grave, on va jusqu'au bout !


Les nappes de brouillard montent vite, se dissipent, on décide de s'installer là pour pique-niquer.


Comme cela, si ça se lève, on sera aux premières loges. On commence déjà à voir une partie du site.


Une éclaircie, un peu de ciel bleu... ça devient bon !


C'est même plutôt pas mal !





C'est par là que passe le sentier qui va d'ici à la côte sud... 19 km plus loin et 2255 m plus bas ! Heureusement on peut diminuer de moitié et partir de Grand Galet




 Je recommande ce coin pique-nique avec vue !!


Il nous reste moins d'une heure de marche, à retraverser la plaine et remonter le rempart jusqu'au parking.




Il faut profiter des couleurs chatoyantes des lapilli car la brume refait son apparition...


Cette fois-ci, on l'aura jusqu'à la fin, et même sur une bonne partie de la route du retour. Mais cela n'enlève rien à la magie des lieux ! Merci Geneviève pour la balade !!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire