samedi 31 octobre 2015

Quinqui-quoi ?

La minirando d'aujourd'hui nous a menés dans l'Est. Le but était de remonter la Rivière des Pluies, de dépasser l'ilet la Pluie et la cascade la Pluie, le tout sans la prendre (la pluie !).
Elle est plus connue sous le nom "ilet Quinquina", du nom de l'arbre du même nom, cultivé dans ce coin (on en tirait la quinine).

La route s'arrête devant l'ilet, on se gare où on peut.


Il y a environ 200 âmes dans cet îlet tout près de St Denis. Sans compter les chats.


Jusqu'à il y a peu, il y avait ici une piste empruntée par des camions pour le chantier du basculement des eaux. En gros, l'eau en trop qui tombe dans l'Est est acheminée vers l'Ouest, où elle fait défaut.


Le chantier est terminé, la piste a été démolie mais aucun sentier n'a vraiment été tracé.


Au début, il y a quelques beaux restes.


On découvre des aménagements à mi-chemin entre la culture en terrasse et les rizières ; dedans, des plants de songes, des bananiers.


On voit même un jacquier avec quelques fruits.


Plein de petits citrons verts


et leurs fleurs


Ici, on croit voir de jolies cascades naturelles.On se rendra compte plus tard que c'est juste l'eau des terrasses du dessus qui se déversent !


Pas le choix, il faut changer de chaussures. L'eau est fraîche mais c'est vivifiant.


Le soleil joue à cache-cache avec les nuages. Il ne fait ni chaud, ni froid.


Quelques cases que l'on croit abandonnées mais finalement, on voit une personne dans la végétation.


On commence à voir quelques fléchages (en vert), ce n'est pas de refus !


Surgie de nulle part, une installation en plutôt bon état et qui a l'air entretenue. Quelques fauteuils, un banc, une table, sympa l'endroit pour faire la fête sans gêner les voisins !


Avec eau courante s'il vous plait.


Nous continuons à progresser au pif dans la caillasse. Plus de flèches, pas de vraie trace damée par les marcheurs. On sait juste qu'il faut "remonter la rivière"...


Dans un grand virage, une partie étrange constituée de terrasses


Ici, les seuls vestiges de l'activité qu'il y a pu y avoir :


la galerie : 30 km, 25 ans de travaux, presque 1 milliard d'euros !! Utilisation d'explosifs et d'un tunnelier.
Pour ceux que ça intéresse : lien et autre lien.


En tout cas, pour l'instant, il y a l'éclairage pour rien !!


Nous franchissons une petite butte transformée en pré. On ne sait pas vraiment si on est arrivé au bout ou pas...


Incroyable, encore une case !! On est à 6 km de la voiture ! Et elle est habitée (on voit le gars s'affairer dehors).


Je pense qu'on a atteint le bout...


Pour passer, il faudrait un tout autre équipement.


On fait notre pause pique-nique, même s'il n'est que 10h30, on a faim !!! On profite du calme et de la tranquillité.


Sur le retour, le soleil se fait de plus en plus présent.

 


Pas toujours facile de retrouver les endroits où on est passées, mais il y a assez de possibilités !


 Sous le soleil, la cascade la Pluie a meilleure allure, même si le débit est un peu faiblard !




Une fois que nous avons remis nos chaussures de marche, il nous reste 2-3 km.


Cette marche dans la rivière est moins spectaculaire que le Bras de la Plaine, mais on apprécie le dépaysement au début et aussi, la grande solitude des lieux !

10 commentaires:

  1. ça au moins, c'est un résumé instructif! ;) Elles sont vraiment jolies, tes photos, je t'en ai piqué une, merci :)

    RépondreSupprimer
  2. pour passer la cascade il faudrait quel "autre équipement"???

    RépondreSupprimer
  3. Sûrement une corde pour la franchir... et s'assurer car il y en a sûrement d'autres après ! Comme le dit JP Goursaud de randopitons, après cette cascade "il est possible de cheminer dans le lit de la rivière et de remonter à la recherche du sentier mais, dans ce cas précis, la randonnée facile se transforme en véritable aventure. "

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour. On peut remonter encore une heure ou deux sans souci. En tous cas jusqu'au grand eboulis (voir la carte) Il existe un sentier de contournement de la cascade et de la gorge qui la suit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour trouver le sentier il faut atteindre la dernière petite case vue ci dessus. Le sentier franchit la petite crete au dessus et retrouve la riviere 500 M plus loin. J'y retourne demain.

      Supprimer
  5. Exactement comme décrit ci dessus.
    Fait le 12 12 2015 5 traversées de la rivière eau à mi-mollet. Niveau d'eau très réactif aux pluies en amont. Checker le ciel avant de s'aventurer au delà du dernier îlet habité!!! Prévu d'y revenir cette semaine en fonction des plus. JpG habite rivière des pluies

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ces nouvelles précisions utiles !

      Supprimer
  6. Oui. Refait le 26 12. Après avoir longé le grand eboulis, on retrouve l'ancien sentier facile à trouver sur la droite (rive gauche), au niveau d'énormes rochers au milieu de la rivière. Ca evite de remonter dans la riviere. Quelques marques de sabre sur les arbres montrent d'anciens passages. Je conseille aussi une petite case mignonne, très cachée, au dessus de la ravine la nage (affluent rive gauche, voir la carte). Je ne sais pas jusqu'où on peut remonter (ilet ronde ?)

    RépondreSupprimer
  7. bonjour , c'est très gentille a vous d'avoir fait ces photos, j'ai 16 ans , j'ai grandis ici, c'est dommage qu'il n'y ais plus de route pour y monter , car moi meme je suis déçu que les personnes agés qui y vivaient autres fois n'y puissent plus y aller , meme les personnes handicapés, il ne peuvent plus voir la beauté de notre belle forẽt, merci beaucoup.

    RépondreSupprimer