lundi 8 juin 2015

Yourte nature

Non ce n'est pas une coquille pour "yaourt" !!

Pour l'anniversaire de Pat, j'ai cherché un endroit insolite pour passer les 2 nuits de ce weekend. Et j'ai trouvé La pointe nomade. Situé à l’Étang Salé les Bains, cet hébergement me permettait de faire d'une pierre, trois coups : pas beaucoup de route, pas d'altitude donc Pat pouvait plonger avant, et pas de températures glaciales comme on avait pu avoir les années précédentes, dans les hauts...

On part après le boulot mais le temps d'arriver, il fait déjà nuit (les journées sont courtes en ce moment !!).  Antonia nous montre notre yourte... On apprend qu'en Mongolie, la société est matriarcale donc je dois entrer la première dans la yourte ! Et surtout, du pied droit, pour s'attirer la bonne fortune. L'avenir me montrera que cela ne fonctionne pas à 100 %...;o))


On fait tout de suite un bond de plusieurs milliers de kilomètres...


Ces yourtes sont fabriquées exprès par des villageois pour être vendues à l'étranger, dans la plus pure tradition. Pas de clou ni de vis ou de colle, mais des fixations en crin de cheval, en poil de yack et en ligament de chameau. Les meubles entièrement faits et peints à la main.


 À proximité de la yourte, un petit bungalow privatif :


On y trouve la salle de bains,


et la cuisine équipée.


Retour dans la yourte. Photos avec le flash, pour mieux voir les couleurs et les dessins. Dépaysant !



Toute l'enveloppe est faite en feutre (poil de yack et laine de mouton). Antonia nous dit qu'en été, il y fait jusqu'à 8 degrés de moins que dehors.


 Gros plan


Au centre, le trou où devrait passer la fumée du foyer. Pour nous, pas de foyer, il fait assez chaud, mais une vue sur le ciel étoilé, et une bâche blanche que l'on rabat pour protéger des éléments.


Le lendemain matin, on découvre les alentours. On a 5 000 m² pour 2 yourtes, on ne se marche pas dessus ! Et surtout, on a vue sur la mer qui n'est qu'à 300 m en contrebas. 


 Le soleil chauffe déjà bien. Sur cette photo, on se rend compte que les Mongols ne sont pas très grands...


Petit-déj bio : jus de pomme, brioche, pain multicéréales, confiture de mangue de leur verger, confiture de cerises, chocolat chaud.


On profite du paysage en attendant de partir pour l'activité prévue à 10 h.


 

Changement de programme, l'institut où on devait aller se faire masser pendant une heure a appelé et suite à un incident technique, ne peut pas nous accueillir !!! On se retrouve un peu pris au dépourvu et déçu, même si ce n'est que partie remise et qu'ils nous offrent une séance hammam en compensation.

On décide d'aller voir la mer, qui a été bien bruyante cette nuit (houle montante). C'est au bout du chemin...


Ici, c'est plage de sable noir. Ne pas marcher pieds nus ! L'été la température du sable peut atteindre les 60 °C.


Il n'y a personne car c'est une plage dangereuse (vagues et courants) et sans lagon pour protéger des requins. Seuls quelques pêcheurs s'y aventurent.


Après un tour dans St Pierre, direction le restaurant "Le Pittoresque". Endroit qui gagne à être connu. On goûte une bière traditionnelle locale, la Picaro.


Plein de bonnes choses sur les tablettes pour nous mettre en appétit. Ce resto se spécialise dans les raclettes et fondues...mais pas que. Les nombreuses affichettes du Routard et du Petit Futé sont un signe qui ne trompe pas !


En entrée, on prend les escargots dont un élevage vient de se créer au-dessus du Tampon (au 17ème). Ça fait plaisir ! Puis on choisit la fondue bourguignonne !! Très bonne viande, des frites maison vraiment croustillantes et un assortiment de sauces : mayonnaise, cèpes et bolets, poivre vert et roquefort.
On se régale et le patron nous propose une deuxième fournée... Ils ne plaignent pas la quantité, c'est si rare de nos jours !


Nous retournons à la yourte pour une petite sieste digestive. Vers 16 h nous nous préparons à aller voir les projections du Festival d'images sous-marines, prévues sur la plage de St Leu. Sauf que... à l'horizon se profile le front froid que la météo avait annoncé, sans se tromper malheureusement...


On hésite un moment puis on décide de tenter le coup. Avec un peu de chance, la pluie sera passée quand arrivera l'heure des films !


Sur place, des familles en train de pique-niquer et des stands pour l'occasion. Mais la pluie arrive et on cherche un endroit à l'abri.


Il pleut légèrement puis plus fort pendant presque une heure. Puis le soleil pointe le bout de son nez, l'espoir renaît !


Ça ne bouge toujours pas du côté de l'écran gonflable et de la sono. Il va bientôt faire nuit... On admire le coucher de soleil.



Finalement, les projections seront annulées car il y a un problème électrique (sûrement un court-jus !).

On rentre à la yourte plus tôt que prévu, dommage ! Je n'ai plus besoin d'entrer dedans avec le pied droit je crois...

1 commentaire: