dimanche 21 septembre 2014

Le chien des Baskerville

Ben quoi ? Avec un peu d'imagination... On y était presque !
On avait le chien...


On avait la lande brumeuse... (quelle est la différence entre brume et brouillard à couper au couteau ?)


On aurait pu avoir un meurtre si on s'était perdu... Faut bien manger !

La rando du jour c'est le Piton Argamasse. On part du même coin que la semaine dernière, à deux différences près : - il faut tourner à droite et non à gauche sur le GR R2 depuis la N3 ; - et dimanche dernier, le temps était légèrement différent la semaine dernière :



Aujourd'hui, c'est rando "circulez, y a presque rien à voir"... Petit vent d'Est qui amène de l'humidité, et à cette altitude, c'est frisquet ! On distingue quand même un panneau :


Entre les barbelés, on ne peut pas s'égarer...


Un petit air de lande bretonne...


Deux vaches hors enclos mais qui ne posent aucun problème



Enfin une éclaircie !



Petite pause alors que le ciel est complètement dégagé


Ça ne dure qu'une demi-heure ! Heureusement un beau panneau tout neuf nous indique le chemin, on ne risque pas de se perdre. Quoi que... c'est sans compter sur l'acharnement de l'un du groupe à vouloir nous faire sortir du balisage !


Bon, il est où ce lac ? C'est là ou pas ?? On n'y voit goutte !! C'est où le Nord ? Heureusement il reste le GPS sur le téléphone...


Ou alors c'est par là ? Non, pas le terrain militaire... plutôt par ici : ben ya pas d'eau !!!


Il faut se rendre à l'évidence... brouillard londonien et lac à sec, il ne faudrait pas qu'il se mette à pleuvoir en plus sinon je ne réponds plus de rien !


Mais non, le dieu de la randonnée veille sur nous, le temps de décider de la direction et hop, tout s'éclaircit :


Il y a même du soleil !!


Ouaaahhhh !!!!


Mais ça ne dure pas bien longtemps. On cherche maintenant un coin pour se poser et manger à l'abri du vent et de la brume. Mouais....


Après le rapide picnic, fait pas chaud, on se remet en route, c'est plutôt bouché. On attaque la redescente et le paysage se dévoile un peu :


La forêt est très belle, un peu fantomatique


De nombreux troncs tortueux complètement phagocytés par les épiphytes (2 mots compliqués dans la même phrase, stoooop)


Voilà que le terrain change, un passage assez boueux est prétexte à de bonnes rigolades et quelques orteils rafraîchis dans les chaussures qui s'enfoncent de plusieurs centimètres


Ne nous plaignons pas, ça aurait dû être comme ça sur la moitié du chemin...



Ce que l'on pensait être notre sentier débouche dans un champ, derrière des barbelés ; pas d'indications, euh on va où ?


Derrière nous, encore pas mal de nuages.


Celui qui avait voulu nous perdre (je ne citerai pas son nom par respect pour ses proches) se transforme en boussole humaine et nous dirige vers la "sortie" ; il s'est racheté ; on ne retrouvera pas son corps au fond d'une ravine pour cette fois !


On finit par retomber sur le début du GR que l'on avait emprunté 5 h plus tôt.


Sauf que cette fois-ci, on voit notre environnement :o)


Par égard pour la voiture de sa maîtresse, toutou Sidney prend un petit bain ; ça n'évitera pas le toilettage quand même !


Nous ne sommes plus qu'à quelques minutes des voitures.


Le Piton des Neiges ne se sera pas montré cette fois-ci. Il faudra revenir quand le lac sera en eau et le ciel dégagé. Et avec une boussole et une carte de moins de 10 ans ;o))

2 commentaires:

  1. BRAVO Sophie !!!! Tu as très bien résumé cette journée, brouillard mais rando super sympa éclaircies qui ont suivi et un groupe très agréable
    à bientôt sur les sentiers un peu moins boueux je l'espère ... Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. Bon, ce n'était donc pas la rando du siècle!

    RépondreSupprimer