lundi 14 juillet 2014

Un p'tit coin d'paradis

En cette fraîche matinée je retrouve un groupe d'Ovésiens motivés (12 !) pour une boucle de 20 km au coeur de Mafate. Nous sommes presque à 2 000 m d'altitude et le thermomètre affiche 9°... mais la journée s'annonce ensoleillée.


Nous nous trouvons à la bordure du cirque de Salazie. Le soleil levant donne des reflets dorés à la forêt de cryptomérias


De l'autre côté du Col des Bœufs, Mafate encore bien à l'ombre... mais complètement dégagé ! Déjà le sommet du Grand Bénare bénéficie de la discrète chaleur du soleil.


Nous commençons la longue descente.


Quelques faux-plats, des escaliers, des rondins très usés par les randonneurs... nous arrivons à la Plaine des Tamarins.


Des plaques de givre subsistent à l'ombre, on ne traîne pas pour ne pas prendre froid !


Au loin, les 3 Salazes se dressent sur la bordure entre Mafate et Cilaos.


On devine dans l'ombre les quelques cases de Maison Laclos et Marla. Mais avant d'y arriver...


...il faudra descendre au niveau de la Rivière des Galets. 



Pour cela, deux solutions : passage par le gué ou par la nouvelle passerelle.

 

On choisit la passerelle.


Celle-ci longe de superbes bassins alimentés par une cascade. Mais personne n'ira y tremper ne serait-ce qu'un orteil, on se demande bien pourquoi...

 

Une vue de la cascade depuis la passerelle


On reviendra en été !


Nous atteignons enfin une zone ensoleillée au niveau de Marla. Brrrr ça fait du bien !


Le groupe a rechargé les batteries, et hop on repart.

 
Traversée du mini-ilet Marla, le plus élevé du cirque à 1 645 m et seulement une vingtaine de personnes qui vivent du tourisme. Il y a quand même une église, située juste sous la Tête de Chien.


Mais plus important : le bistro ! Pour nous, la bière c'est un peu tôt alors on poursuit notre chemin...


Nous allions plein sud, nous amorçons notre virage vers le nord-ouest.


Un dernier coup d’œil à Tête de Chien et aux 3 Salazes


Des gîtes d'étape sont parsemés ici et là.


Après avoir dépassé le point de vue, on commence la descente sur un terrain assez instable ; de nombreux éboulis le jalonnent.


Nous arrivons dans un désert minéral unique.



Pas beaucoup d'eau dans le fond de la rivière...
On devine le sentier qui serpente.



Nous voilà au passage à gué ; quelques gros cailloux ici et là !


La seule séance de crapahutage de la journée...


Le paysage est régulièrement remodelé en fonction des éboulements.


Toujours cette sensation d'être minuscule...


La rivière disparaît dans ce défilé, notre sentier le contourne.


Et quel ciel bleu !!


Un coup d’œil derrière nous :


Nous voilà au ras de l'eau


Une large dalle permet à la rivière de s'étaler un peu


Nous reprenons un peu de hauteur pour admirer les mini-rapides.



puis nous nous retrouvons à nouveau tout en bas


On se sent un peu écrasé par cette falaise


Il est un peu plus de 11 heures et nous découvrons la touffe de filaos annonciatrice du site des Trois Roches.


Plus que quelques centaines de mètres sur une portion caillouteuse agrémentée d'une végétation bien sèche
 

Les grosses roches qui ont donné son nom au site


Mais c'est surtout cette faille très profonde qui mérite le détour !



Un endroit paradisiaque victime de son succès le weekend...


Une autre vue de la faille (plus de 50 m quand même...), mais on ne s'approche pas trop non plus !


C'est l'heure du pique-nique dans cet endroit connu comme le plus beau de Mafate.


Bien sûr, une fois qu'on est descendu, il faut remonter... Après un fort raidillon, nous traversons une petite forêt ombragée,


pour déboucher sur la magique Plaine aux Sables (et non plaine DES sables...).



Cette fois-ci nous laissons dans notre dos le rempart du Maïdo.


Quelques ruminants en pleine action


Nous apercevons un gîte qui annonce la proximité de la capitale de Mafate : La Nouvelle. Mais encore un effort...


Quelques nuages cotonneux tentent de s'accrocher au rempart.


Rien à craindre, le kway sera resté au fond du sac toute la journée !


La dernière étape avant la remontée finale sur le parking


Ici on est loin de la solitude et de l'isolement de Marla ou la Plaine aux Sables...


Les draps pour les randonneurs du soir sont presque prêts.


Le coup classique ! Le Col des Bœufs dans les nuages...


On reprend vite de la hauteur.


Après le passage dans la Plaine des Tamarins, on commence à apercevoir le bout du sentier (tout en haut à gauche), allez courage !


Nous voilà tout en haut, Mafate se couvre un peu mais la lumière du soleil de fin d'après-midi lui donne un bel aspect 


De l'autre côté du col, côté Salazie, c'est une autre histoire...


Encore une belle rando à notre palmarès !

2 commentaires:

  1. Bonjour, super article.
    Nous envisageons de réaliser la même boucle mais en 2 jours.
    J1 : Col des boeufs --> La Nouvelle --> Cascade 3 Roches --> Marla + nuit à marla
    J2 : Marla --> Maison Laclos --> Col des boeufs

    Quel est le meilleur sens pour faire cette boucle ?

    merci par avance de votre réponse

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je l'ai faite à chaque fois dans ce sens, la remontée par la Nouvelle est peut-être un peu moins ardue que la remontée depuis Marla

    RépondreSupprimer