dimanche 11 mai 2014

Pas la Sixtine, mais pas mal non plus

La rando de ce jour me mène au coeur du cirque de Cilaos. En plus, le début est prévu à 9h30, super car je n'ai pas besoin de me lever à 4 heures du mat... J'ai même le temps de m'arrêter en route pour photographier la splendeur des lieux au fur et à mesure que je parcours les 400 virages...





Le circuit débute au centre ville, on passe devant de jolies cases qui ont une vue pas dégueu


et devant de nombreux champs de lentilles, la spécialité du cirque (avec le vin)


Le soleil brille de mille feux, les photos en ressortent même un peu trop lumineuses !


On commence par une descente, au soleil


Plusieurs passages à gué à l'ombre des filaos, il fait bon


Après un bon raidillon, nous parvenons sur une crête et nous distinguons le site de "la Chapelle" :


Il fait une chaleur étouffante, pas le moindre petit nuage


ou alors, trop loin de nous !


Voilà enfin l'fon la rivière !


Un éboulis laisse voir l'histoire géologique du coin


Nous devons maintenant crapahuter entre les rochers


Ceux-ci sont d'une taille très honorable...


Nous voilà enfin devant l'entrée. Il s'agit en fait du sommet d'une chambre magmatique qui est visible maintenant à cause de l'érosion (phénomène assez rare) ; les passionnés de géologie pourront en savoir plus en lisant cette brochure du Parc national de la Réunion (lien).



Les derniers blocs à franchir sont gigantesques. Je n'imagine pas le bruit infernal que ça a dû faire quand c'est tombé...


 Nous nous approchons de l'antre...


Détail des parois


On peut comprendre le nom de "la chapelle", avec ce rai de lumière... tel une manifestation divine...


Je m'avance un peu pour découvrir la curiosité, le gros rocher bloqué entre les deux parois.


L'eau est au moins à 12°... mes camarades sont plus courageux que moi...


Une autre vue des superbes motifs



Les blocs qui gardent l'entrée





Après cette longue pause rafraîchissante (voire refroidissante), nous cherchons le soleil pour le pique-nique.


La remontée en plein cagnard et sur la digestion n'est pas si facile que ça !


Heureusement que la vue est là !


On redescend un peu avant de rejoindre la dernière partie du sentier qui remonte jusqu'au village.


En chemin, un tek-tek prend la pose




Dernier petit panoramique, toujours aussi éblouissant, aux deux sens du terme !


Les racines des filaos dans l'eau fraîche rougissent de plaisir...


Sur les derniers mètres, de belles passiflores :


Merci aux organisateurs d'avoir proposé cette jolie rando !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire