lundi 27 janvier 2014

Il fait trop chaud pour travailler...

Pat plongeait du bateau, alors comme je n'avais pas envie de nourrir les poissons (pour cause de mal de mer !) et que ma rando a été annulée, je suis allée faire 1h30 de vélo puis 45 minutes de nage à la piscine du front de mer.

En longeant la plage de galets au Port, j'ai constaté les dégâts causés par la houle du dernier cyclone : l'aire engazonnée a été "avalée"...


Après le vélo et la piscine, je suis vite rentrée me calfeutrer. Dans l'après-midi, tentative de sortie dans le jardin...

Pas trop le choix comme activités d'ailleurs :
- Beaucoup de sentiers sont encore fermés, ou bien boueux vu ce qui tombe tous les jours dans les hauts, et dans les bas aussi !
- Nous sommes dans une atmosphère instable et presque tous les jours, ce sont pluies et orages (30 vaches ont même été foudroyées dans un champ !). Donc les sorties en plein air sont à éviter, et plonger quand il fait gris, ça ne me dit rien, car les fonds prennent une couleur uniforme et terne.
- Il fait vraiment chaud : mon thermomètre a atteint 45° hier après-midi en plein soleil... J'ai donc attendu qu'il y ait quelques nuages pour m'activer (lentement) dans le jardin.

Au programme :
rempotage du café-fleur, qui ne s'est jamais porté aussi bien, et repiquage d'un plant de citronnelle acheté au marché :


Il faut d'abord arracher les herbes envahissantes : un petit tas, mais beaucoup de transpiration !

 

La place est prête, juste sous la fenêtre de la chambre (c'est censé éloigner les moustiques) :
 
 

Et la voilà en place ; espérons qu'elle va croître et multiplier ! Et qu'elle ne se laissera pas phagocyter par les fougères, qui sont aussi très vigoureuses cette année.


Ensuite, arrachage des petits plants de bauhinia (arbre-orchidée, magnifique) qui ont germé ; je n'en avais jamais eu autant, mais les derniers étés étaient plus secs. J'en ai mis 5 dans des petits pots, on verra si ça grandit correctement...
En saison, ça donne ça : pas mal, non ?


 
(photo Internet)
 
En passant près du papayer qui fait un bon mètre maintenant, je repère des fleurs naissantes ! Le papayer donne des fruits dès la première année ; il faut juste avoir les fleurs femelles, et bien sûr des fleurs mâles dans les parages... L'avenir nous le dira.




Et pour finir : rempotage de deux boutures de ma liane hyperprolifique Tristellateia, maintenant qu'elles ont fait des racines après 15 jours dans l'eau :


Le but est d'obtenir ça : très couvrant, voire envahissant ! En plus, ça fleurit toute l'année...


Bon ben, ça suffit pour aujourd'hui ! Il est où, mon hamac ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire