dimanche 4 août 2013

Plan B

La rando du jour avec SLP devait nous amener au cœur de Cilaos sur le petit sentier peu fréquenté entre Pavillon et Peter Both. Sauf que, ce matin, il pleut à Cilaos...
D'ailleurs, quand j'arrive à St Leu, impossible de louper la masse nuageuse qui arrive par le sud... accompagnée de pluies et d'un arc-en-ciel.


C'est pourquoi il faut toujours un plan B ! L'asso décide de nous emmener promener dans les hauts de Saint-Leu. De "Cayenne" à "Châteauvieux" par Bras Mouton... Nous emprunterons des sentiers "lontan", des chemins pavés vieux de plus d'un siècle, qui disparaissent sous les herbes sèches.

Tout commence par une succession d'escaliers, le ton est donné ! Même pas le temps de s'échauffer !


Nous prenons vite de la hauteur et découvrons la vue dont les habitants profitent toute l'année.


Plutôt sympa mais vaut mieux être sportif pour emprunter ces escaliers tous les jours !


Ici, le sentier ne perd pas son temps dans des lacets, il monte tout droit ! Et vu le soleil de face, on se dit qu'il vaut mieux l'éviter en été si on ne veut pas mourir d'insolation !


La chaleur est implacable et la végétation montre bien le manque d'eau dans cette partie de l'île.


Un petit coup d'œil sur le lagon de Saint-Leu.


Après plus d'une heure de raide montée, nous approchons de quelques champs, ponctués par de vénérables manguiers en fleurs.


ça n'en finit pas de grimper et le vent qui soufflait fort en bas ne monte pas jusqu'ici, nous transpirons à grosses gouttes.


Le patchouli marron (= sauvage) est en fleurs et embaume.


Nous franchissons la ravine des Colimaçons, complètement à sec.


C'est aussi la saison des lianes aurore.


Nous remarquons un très beau guétali au-dessus de la route des Colimaçons (guétali => guette à li, "épie-le", petit kiosque élevé autrefois à l'angle des cours pour observer les gens passant dans la rue en contre-bas sans être remarqué d'eux).


Nous entamons la descente plus qu'abrupte, le vent fait moutonner la mer en bas, ça doit souffler !
Nous n'aurons pas l'occasion de voir des baleines.

Après une portion bétonnée, nous retournons à la nature par le chemin Borne Châteauvieux. 


Ah ben non, trop facile ! Notre chemin c'est celui-là : beaucoup plus rustique !! Et épineux aussi...


Nous nous rapprochons de la 4 voies (route des Tamarins). Des aménagements ont été conçus pour pouvoir passer dessous et ainsi préserver la mémoire des sentiers.


En bordure de la 4 voies, nous découvrons des plantations desséchées, les troncs d'arbre portant encore leur nom sur l'étiquette, ainsi que de beaux bancs au milieu de nulle part. Jamais aucun fessier n'a dû s'asseoir dessus... Exemple de gaspillage de l'argent public ?


Et nous revoilà au point zéro ! Le ciel a été dégagé par le vent fort, la mer est agitée.


Un peu plus au nord, à Trou d'Eau, des véliplanchistes et kite-surfers profitent de ces conditions parfaites.


Il y a toujours quelque chose à faire à la Réunion !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire