lundi 29 juillet 2013

Cryothérapie

Cryothérapie, n. f. La cryothérapie est le traitement par le froid.
Et hier, c'est ce qu'on a fait ! Un joli périple dans les hauts, à quelques kilomètres du volcan, qui devait nous permettre de bénéficier de nombreux points de vue sur l'île, à 360°.

17 km et 750 m de dénivelé +

Comme on monte à plus de 2000 m, forcément en ce moment il fait froid. Très froid même. Surtout quand le vent se met à souffler super fort et qu'aucun relief ne permet de se protéger !

Une heure avant de partir, on était sous la grisaille et la farine (bruine), en train de se demander si on allait continuer... Mais une fois au parking de départ, nous nous sommes retrouvés au-dessus de la mer de nuages, qui avançait à toute vitesse d'est en ouest.

Le Grand Bénare et le Piton des Neiges montrent le bout de leur nez.


Rien que de sortir des voitures, on sent le froid vif nous saisir. Heureusement, on commence direct par monter la Pente Zézé :


L'effort cardio réussit à peine à nous réchauffer les mains, les oreilles, le nez... mais on trouve quand même le courage de s'arrêter plusieurs fois dans les rafales pour prendre des photos, tellement c'est beau!!


Le vent souffle tellement fort, qu'en moins d'une demi-heure la masse nuageuse a traversé toute l'île, et que maintenant on voit de la côte ouest (St Pierre...)...




...à la côte est (St Benoît) !!


Encore une bonne grimpette dans cette zone à la végétation rabougrie et sous ce "mistral" de l'hémisphère sud qui nous déséquilibre parfois, et nous arrivons au bord du rempart de la Rivière de l'Est, dans toute sa splendeur :


Nous voyons même le volcan la Fournaise, le piton Chisny et la piste qui vient de la Plaine des sables :


À vol d'oiseau, tout n'est qu'à un jet de pierre !

Nous devons maintenant nous diriger plein Est, c'est à dire face au vent glacial ! Je ne regrette pas mes gants et mon chapeau...


Pas la moindre trace d'un quelconque petit nuage... Le vent nous engourdit peut-être les extrémités, mais il a lavé le ciel et nous ne savons plus où regarder tant de paysages s'offrent à nous :


Le Cassé de la Rivière de l'Est qui devait faire l'objet d'une rando annulée pour cause de mauvais temps...


On voit très bien, en face, le gîte du Volcan et le sentier qui descend vers la Rivière de l'Est.


Nous continuons à cheminer sur la crête, parfois protégés du vent par la végétation, mais il ne faut pas trop compter dessus quand même !


Puis c'est le moment d'entamer la descente et de quitter la crête balayée par les rafales. La végétation se densifie, on sent de moins en moins le vent, je peux enfin enlever mes gants...


Nous rejoignons une zone de pâturages clairsemée de petits pitons boisés.


Pour ne pas suivre l'ennuyeuse route forestière, nous empruntons des petits sentiers déserts ; seuls quelques meuglements de vaches se font entendre.


Le picnic se fera au sommet du piton de l'Eau.


Arrivée sur le seul lac volcanique de la Réunion.


La saison des arums commence tout juste.



Image assez rare, la région étant plus souvent noyée de pluie que de soleil !

Ya pire comme endroit pour déjeuner non ??


Après notre repas, nos gâteaux et boissons réconfortants, une sieste pour certains... il est temps de partir. Les nuages ont fini par prendre le dessus.


Il suffit de suivre la route forestière qui serpente dans les collines. Avec le retour de la grisaille et du froid, on n'a pas trop envie de prendre le chemin des écoliers.

Une habitante surprise en plein repas.


Nous nous arrêtons pour poser au pied de ce vénérable arbre.Sans trop traîner non plus, fait pas chaud depuis que la pluie fine s'est mise à tomber !

 

Cela fait environ 6 heures que nous sommes partis du parking. Heureux mais fourbus, c'est avec un certain soulagement que nous voyons les voitures, car la dernière partie commençait à nous sembler interminable. C'est sûr, avec le brouillard et le crachin, l'intérêt est assez limité. Il était temps qu'on arrive ! 
 

Nous nous refroidissons vite à attendre le reste du groupe, donc direction le premier petit bistrot sur la route... Le rêve : un poële à bois et une cheminée qui tournent à plein régime !



Nous commandons des boissons chaudes, même si ces rhums arrangés, à l'entrée, nous faisaient de l'œil !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire