dimanche 26 mars 2017

Cascades en folie

Il a encore fait chaud toute la semaine dans l'Ouest et même pas une petite averse pour donner un semblant de fraîcheur.
L'autre côté de l'île ne peut pas en dire autant... + de 150 mm en une semaine dans le coin de Ste Suzanne... L'occasion d'aller voir des cascades méconnues !

On se gare pas loin des éoliennes. Le ciel est variable...


On suit un chemin dans les cannes, pas trop humide...


Pas d'indications pour ce circuit, il faut suivre la guide !


Soudain le tracé bifurque à gauche et s'enfonce dans le sous-bois. Le taux d'humidité grimpe en flèche !


On commence à voir des goyaviers mais pas vraiment mûrs. Et il vaut mieux regarder où on met ses pieds, entre la boue, les racines et les cailloux glissants...


Le sentier est plutôt propre et agréable.


Quelques beaux spécimens...


Il y a deux passerelles de ce type à passer ; aucun problème même si on voit que la rouille commence à bien attaquer le fer...


Soudain on traverse une zone étonnante de plantation de palmistes, ça me rappelle la ravine Fond Ferdinand aux Seychelles...





Zoom sur le centre d'un tronc de palmiste, une vraie éponge de fibres


Les sympathiques picots à la base des feuilles...


Une grosse feuille de songe, encore toute enroulée comme un cigare !


L'étape d'après : le déroulé !


La feuille est épaisse et nervurée...


Franchissement de la seconde passerelle


Attention la tête !


Depuis le début du sous-bois on entend le bruit de l'eau ; là, on commence à voir quelque chose, mais il faut encore patienter un petit peu !


Surpriiiiiise !! Oh la belle échelle plus que sommaire...


Il faut d'abord se faire mouiller les pieds par la grosse fuite de canalisation sur la passerelle ! Histoire de rendre l'ascension encore plus glissante...


On rassemble son courage à deux mains, on se concentre en contemplant la chute d'eau...


Mais non, ce n'est pas impressionnant... mais non, l'échelle ne bouge pas... mais non, le métal n'est pas du tout mouillé... Mais non, toute chute ne serait pas catastrophique (voire fatale) !!


Après quelques dizaines de secondes intenses, me voilà tout en haut !! Vue plongeante sur le Bassin Carrosse... Je regarde les autres monter derrière moi... Tout va bien ! On ne voudrait pas le faire en descente et sous la pluie !!!....


Comment ça ? Ah ce n'est pas une boucle ? On va redescendre par l'échelle ?? Bon ben maintenant qu'on est en haut de toute façon, on n'a plus le choix !


Quelques marches de fer dans la roche... l'aventure j'vous dis !


On s'approche du bord de la chute en l'évitant (la chute !!).


Sans le bruit assourdissant, difficile de deviner qu'il y a un gros courant et une haute chute juste à quelques mètres !




Un nouveau passage humide et ombragé


Où mettre ses pieds pour ne pas glisser ?


Certaines n'ont pas toujours trouvé la réponse... heureusement sans se blesser !!



Une fois de plus, ça m'a l'air pas mal ce qu'il y a là-bas !


Ah oui !



Il y en a même qui vont se baigner !








Trois échelles nous invitent à continuer plus loin... mais non, ce n'est pas pour aujourd'hui !! Et je suis sûre qu'une corde ne serait pas de trop... ne serait-ce que pour se tranquiliser.


Finalement, même sans se baigner on a été assez mouillé, la pluie s'étant invitée pendant notre pause. Le picnic quand il pleut, ce n'est pas facile... On repense à l'échelle... Il pleut fort... Allez, concentration ! On respire... On s'accroche bien à chaque barreau, on se penche plus vers l'avant... OUF ça y est !


Pour un meilleur rendu : une vidéo !!!


La météo ne s'améliore pas...! On a même droit au brouillard ! Mais c'est magique quand même.


On devine sur la droite l'échelle qu'on vient de descendre...


Il se remet à pleuvoir pour de bon, il est temps de quitter le site... L'appareil photo regagne sa poche plastique... Impossible d'avoir les pieds au sec (et le reste)... Le sentier dans le champ de canne est inondé... Vite, dans la voiture pour se changer !!

Et retour à 20 à l'heure... l'eau boueuse des champs coupe souvent la route :

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air et nature

Un vrai temps de saison des pluies quoi...

1 commentaire:

  1. Impressionnant!
    Mais j'ai bien fait de ne pas venir,ça sent trop la gamelle pour la Mali lol

    RépondreSupprimer