dimanche 26 juin 2016

Au ralenti

La semaine dernière, la sortie rando a été écourtée très vite : il s'est mis à pleuvoir alors que ça ne faisait pas 1 heure que l'on marchait...
Toute la semaine, j'ai donc attendu avec impatience le weekend, car le dimanche on avait prévu une bonne rando à Cilaos. Mais samedi j'avais rendez-vous chez le microkinésithérapeute... qui m'a interdit le sport intensif pendant 2 jours !!
Grosse déception, surtout que la météo s'annonçait bonne !
Mais comme il me fallait mon bol d'air hebdomadaire, j'ai trouvé un prétexte pour aller me promener : la cueillette de goyaviers (les derniers dans ce coin de l'île). Il me fallait un sentier facile d'accès et pas trop ardu. Mon dévolu se jette sur la Plaine d'Affouches où, il y a 2 semaines, on avait trouvé beaucoup de ces petits fruits délicieux.
 Vers 9 h je me trouve de nouveau sur le rempart, vue sur St Denis.

 


Et vue vers l'ouest.


Voilà la piste forestière que je remonte tranquillement. Difficile de faire plus cool !


Un petit point de vue


Oui Martine, tu vois cette crête inclinée, c'est la descente vers l'îlet à Guillaume... Bientôt !!


J'arrive aux aménagements pour les pique-niques. Je me régale de la vue.



Il n'y a personne au kiosque surélevé non plus, j'en profite pour prendre la pause sur fond d'Océan Indien...


Je passe le kiosque d'Affouches et entame la petite montée, très lentement. Il y a quelques goyaviers clairsemés... mais très noirs et au goût de fraise des bois !


J'ai à peine rempli la moitié de mon bidon de 5 litres... Je me souviens d'un endroit où il y en avait plus, il me faut pour cela emprunter la pente à 50 % de l'autre jour. Mais cette fois, héhé, c'est en descente !!


5 minutes de descente raide, je rejoins la vieille piste forestière et trouve mon "nid" à goyaviers, mais pas assez pour remplir mon bidon. L'heure tourne... Pour éviter la remontée de malade, je décide de passer par la partie officiellement fermée pour cause d'éboulis. Au moins, c'est tout plat !


Après quelques passages encombrés de cailloux plus ou moins gros, et de végétation, surprise : la route est toute nettoyée !


Ils ont même commencé à sécuriser la falaise. Ce qui signifie que pour l'instant, il est toujours dangereux de s'aventurer sur cette portion car la sécurisation n'est pas terminée.

 

Je suis logiquement plus sereine pour admirer la vue, protégée par les gros filets métalliques...


Je prends même le temps de zoomer sur ce fameux ilet à Guillaume. A force de tourner autour, je vais bien finir par y descendre !


Une autre vue de la crête qui descend jusqu'à l'ilet. D'après un marcheur croisé quelques heures plus tôt, il y a encore de hautes herbes alors que le sentier est ouvert ; l'autre partie du sentier (de l'ilet jusqu'à la Fenêtre), fermée, a été nettoyée de fond en comble... Va comprendre !


 Je retrouve la piste forestière et un peu plus bas, ma voiture. Le ciel se charge...
 Il est temps de rentrer !


La confiture est faite ; des grands pots rien que pour moi cette fois !

1 commentaire:

  1. Belle journée! Pourvu qu'on ait la même la prochaine fois!

    RépondreSupprimer