dimanche 17 avril 2016

Pique-nique chemin goyaviers

Contrairement à la chanson d'Ousanousava, le pique-nique ne sera pas "chemin volcan" mais "chemin goyaviers" !
Alors qu'on pensait que la saison cyclonique était finie, le cyclone tropical intense Fantala a pointé le bout de son nez depuis quelques jours, nous est passé au Nord en fonçant vers Mada mais va amorcer un demi-tour assez vite... et redescendre nous frôler... si bien qu'on a de nouveau chaud, il y a du vent et de la pluie dans l'Est.



Tout ça pour dire que pour cueillir les goyaviers, c'est maintenant ou jamais car ils risquent d'être emportés par le vent ou abîmés par de nouvelles pluies !

Ce matin je me dirige donc à Dioré au-dessus de St André. Il y a du vent mais ça dégage la vue sur l'océan !


Les premières centaines de mètres ont déjà été pillées, il n'y a plus rien sur les arbres ! Je me console avec les vues sur la côte...


En montant un peu je finis par trouver quelques goyaviers rouges gorgés d'eau, heureusement j'en trouve des jaunes (appelés "blancs") encore fermes, je remplis mon seau en une heure. J'ai déjà fait mieux... Je décide de suivre le petit panneau "point de vue". Je me retrouve vite dans un étroit sentier terriblement boueux... ça faisait longtemps tiens ! Le sol est jonché de fruits, il n'y a plus rien sur les branches. Tant pis, je passe du mode "cueillette" au mode "rando" !


Après quelques glissades sur des racines, un trempage de pied dans une flaque de boue et la traversée de quelques ravines où j'essaie de rincer mes chaussures, j'arrive au fameux point de vue du kiosque sur l'entrée de Salazie !! Et avec la belle Cascade Blanche en prime ! Au fond, le Piton des Neiges arrive à sortir la tête des nuages...


Je n'ai pas mon appareil photo car je pensais rester en forêt avec mes seaux... je n'ai donc que mon GSM mais je tente un panoramique :


La récolte Dioré 2016 n'étant pas extraordinaire, je décide d'aller sur un autre site (quitte à faire des kilomètres, autant que ce soit le même jour !). J'achète une barquette de shop-suey poulet au Bocage à Ste Suzanne, puis monte à la Plaine d'Affouche par la route de la Montagne (vous savez, cette route que les gens sont obligés de prendre quand la route du Littoral est fermée pour cause de chute de pierres ou de forte houle, et qui leur fait perdre jusqu'à 4 heures tellement elle est étroite et tortillarde ! Et bien quand il n'y a personne, c'est presque un plaisir !).

C'est l'heure du pique-nique en pleine forêt, je me jette sur ma barquette.


Puis je me mets en chasse. Mais elle n'est pas vraiment fructueuse, car à cet endroit, c'est encore trop tôt !! Tous les goyaviers sont verts ou en boutons floraux !
Je profite des bruits de la montagne, de la vue sur la côte, de la température super agréable, j'admire le vol d'un papangue juste au-dessus de moi...


Me voilà rentrée. Hop, passage par la machine magique qui épépine à toute vitesse. Bilan : 2,4 kilos de pulpe et de jus, direct au congélo pour une future confiture. Pas si mal finalement !

4 commentaires:

  1. J'aime beaucoup les goyaviers blancs, mais je ne les aime pas en confiture, c'est trop fade. Et toi?

    RépondreSupprimer
  2. Ils n'ont pas le même parfum que les rouges et en mettant de la vanille, c'est pas mal !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    J'ai beaucoup de très gros goyaviers chez moi en ce moment. L'idée confiture s'impose de fait mais j'ai un problème majeur : les pépins. Alors, je souhaite savoir où l'on peut trouver (à La Réunion bien entendu) la miraculeuse machine à épépiner que vous utilisez. Merci d'avance pour vos précieuses indications et bravo pour votre blog. Stef

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour
    je ne sais pas, je l'ai fait livrer en métropole et ramenée dans les bagages de quelqu'un qui venait sur l'île...

    RépondreSupprimer