lundi 3 août 2015

Il faut po-si-ti-ver !

En ce dimanche matin, j'étais un peu dans le doute. J'avais prévu une rando dans Cilaos, mais le passage d'un front froid (synonyme de pluies sur l'Ouest) était aussi prévu, justement vers les 5-6 heures du matin !

D'un autre côté, les prévisions parlaient d'un passage "faiblement pluvieux" et d'une "rapide amélioration en matinée". Alors, je maintiens la sortie et on avisera une fois sur place ! Sur la route, dès l'Étang-Salé, ce sont des trombes d'eau qui s'abattent. On voit du clair au loin, on persiste ! Il pleut des cordes à St Louis, il pleut à la Rivière St Louis, il farine sur la route de Cilaos, on y croit !! On devait retrouver 3 randonneuses à l'arrêt de bus, il se remet à pleuvoir... le ciel est bouché... Qu'est-ce qu'on fait ???!!!
On prend un chocolat à Cilaos, on papote, on discute, on hésite, on tergiverse, on se fait convaincre... Si bien qu'à 10 heures, la pluie a terminé ! Pour ne pas avoir fait cette route pour rien, on décide finalement de faire la boucle de Bras Rouge...
Moins délicate que la rando prévue à la base mais pas moins intéressante !
On passe devant les thermes et on commence par le sentier de la Roche merveilleuse. On distingue à peine l'église de Cilaos :

 

Nous voilà déjà au Bassin Bleu. Pas de bassin, mais un brouillard épais et des rochers terriblement glissants.


On est obligé de s'asseoir ou de se mettre à 4 pattes !


L'avantage, quand il fait ce genre de temps, c'est qu'on ne croise pas foule... On ne voit rien à 50 mètres mais on se dit qu'on respire le bon air des hauts !


La température est idéale.


Un petit passage délicat


Je rêve ou bien on dirait que les nuages commencent à se dissiper ?



La boucle emprunte le GR R2 puis le GR R1, impossible de se tromper. Une bonne partie se fait en forêt. Les filaos sont joliment décorés de perles de pluie...


C'est déjà le printemps ici !


Ça se dégage vraiment ! On voit beaucoup plus loin maintenant :o)


Après avoir traversé la route d'Ilet à Cordes, on continue la descente jusqu'à arriver à la rivière.
C'est le bassin Fouquet.



Un lieu de toute beauté !



Et si en plus, le soleil s'y met...



Eau limpide, mais glaciale !



Il est midi, mais on est parti tellement tard qu'on décide de continuer avant de pique-niquer. On franchit la rivière que l'on retrouvera plus tard.





Nous attaquons une bonne remontée puis le sentier sort de la forêt et on découvre la vallée. Les nuages s'accrochent en hauteur.


Nouvelle descente sinueuse dans le sous-bois...


Nouveau passage à découvert, à flanc de colline, récemment remis en état (traces d'éboulis dus aux pluies de l'été passé)


Derrière nous, on distingue la cascade du bassin Fouquet


Et devant nous, la ligne des nuages commence à remonter, laissant apparaître les premières maisons de Cilaos.


Après une nouvelle bonne descente, nous voilà sur le site de la cascade Bras Rouge.


Nous allons pique-niquer là, sympa non ?


On se fraie un passage derrière les rochers


Bon app' !


Je suis sûre que des truites et des écrevisses, bien planquées, nous observent ! L'eau est tellement cristalline !


Le clou du spectacle : les nuages sur le Taïbit et la "tête de Pluto" disparaissent quelques instants :


Gros rocher en équilibre sur 3 points...


Il est temps de repartir. Un coup d'oeil à la cascade proprement dite :


Ici il ne faut pas trop s'approcher du bord, la chute est mortelle. Les rochers, lissés et polis, peuvent être de vraies savonnettes quand ils sont mouillés.


La dernière partie se fait tranquillement, la brume a disparu, le soleil est plus franc.


Une dernière cascade




Nous empruntons la route d’Îlet à Cordes sur quelques centaines de mètres ; au niveau des lacets, le sentier repart sur la droite, on laisse le bus dans les virages à 360°



Les derniers mètres se font sur l'ancien chemin des porteurs, joliment fleuri : des canas :


et du patchouli qui embaume


Finalement on a bien fait d'attendre et de tenter la marche !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire