mercredi 15 juillet 2015

Rentabilité !

Enfin un weekend de 4 jours, le dernier avant... mai 2016, je me devais de le rentabiliser au maximum ! Vu que mes prochaines vacances seront en décembre :o((
Après la marche rapide du vendredi soir, la balade "cueillette" de goyaviers du samedi, j'ai retrouvé quelques membres de SLP dimanche, pour faire le sentier Sans-Souci => Ilet Alcide, une belle grimpette en bord de rempart. Il fait enfin un superbe temps.





On s'élève assez rapidement et on a presque chaud dès que l'on sort de la forêt !



Il y a plein d'iris sauvages.


Beaucoup d'oiseaux "cui-cuitent" et il y a rarement du monde sur ce parcours. Le bonheur !


Les acacias genre mimosa commencent à fleurir dans ce coin de l'île.


À gauche, au loin, la Roche Écrite toute dégagée.


Nous voilà à près de 1000 m d'altitude, en face de Dos d'Âne.


Une case perdue au milieu des champs de géranium rosat.


Le sentier se rapproche du bord, on voit la Rivière des Galets, et la crête qui mène de Dos d'Âne à la Roche Écrite.


Deux papangues tournoient au-dessus de nos têtes. Puis l'un d'eux se pose à quelques mètres, dans les fougères ! Il n'y reste pas assez longtemps pour que je puisse bien me positionner pour le photographier...


Après quelques raidillons et un passage en sous-bois, on arrive à l'ilet Alcide à 1439 m, sous un soleil de feu.


On s'installe pour le pique-nique.



Mais en 10 minutes à peine... on se retrouve avalés par la brume !


Il y a une telle différence de température, que l'on ne traîne pas et on reprend assez vite le chemin du retour...



Ça, c'était le dimanche. Le mardi, on ressort les chaussures et le sac de rando. Cette fois, non vous ne rêvez pas, c'est à l'initiative de Pat, qui m'a demandé de l'emmener randonner (cela va faire 4 ans qu'il ne randonne plus !). Je ne sais pas quelle mouche l'a piqué... mais je lui propose de partir de Dos d'Âne et de longer le GR R2, pas trop de route, altitude moyenne, beau temps (presque) garanti...
Nous voilà partis, à la fraîche.



On attaque tout de suite par la crête, avec de grosses marches, mais ça nous réchauffe et surtout, ça vaut le coup d’œil.


Le mini-cirque se dévoile, avec ses serres. De nombreux fruits et légumes sont produits ici.


Pour ceux qui ne connaissent pas, Dos d'Âne porte bien son nom. On n'arrête pas de grimper et de descendre, un genre de "fractionné" qui finit par bien casser les pattes... mais on s'accroche !


Pas mal de nuages vers le sud-est...


Vers l'Ouest, la ville du Port qui se réveille. Entre le premier plan et l'arrière-plan, il y a quand même 1000 m de dénivelé, sur moins de 15 km ! Et dire que certains font cela en vélo...


On voit même jusqu'au Cap La Houssaye et toute la baie de St Paul.


Une partie plate avant de reprendre les escaliers...


Mafate encore bien embrumé...


Devant nous, la crête de la Marianne et la crête d'Aurère.


Le Piton des Neiges et le Gros Morne toujours dans les nuages, le Grand Bénare qui commence à se dégager... Irait-on vers une amélioration ??


Jusqu'ici, tout va bien, mais le manque d'entraînement de Pat commence à se faire sentir... on n'ira pas jusqu'au gîte de la Plaine des Chicots, c'est sûr, mais cela aurait été un peu trop pour une reprise de toute façon.


Un des nombreux "dos d'âne" que l'on franchit.


Dès qu'il y a un nuage, il fait bien frais...


Une bibe sur sa toile, avec vue imprenable...


On arrive dans un espace naturel sensible, la réserve de la Roche Écrite. Beaucoup de fougères.


Niveau ciel, ça ne s'arrange pas vraiment...


Cet arbre marque l'entrée dans la forêt, il n'y a plus vraiment de points de vue. Par contre, des montées et des descentes, des marches et des racines...


Au bout d'un moment, on fait demi-tour... on retrouve le soleil et les vues.



J'adore cette vue... On voit d'ailleurs bien le rempart gravi deux jours auparavant, face à nous, pour aller à l'ilet Alcide... On comprend bien les 1100 m de dénivelé positif !


Après 2h30 de marche, on rejoint le lieu dit "roche vert bouteille", où de grands groupes de promeneurs se retrouvent pour la pause grignotage de la balade familiale. Au lieu de rentrer par le même chemin, on tourne à gauche pour passer par le kiosque.



Par là, sur la gauche c'est Grand-Place, Cayenne, Aurère et sur la droite, les Orangers, Roche Plate, et Marla tout au fond... Des kilomètres de plaisir !


Le kiosque de Cap Noir.


On s'y arrête pour manger devant une vue plutôt sympathique...

 

Il n'y a plus qu'un quart d'heure avant le parking. Coup d’œil à la rivière, 900 m plus bas... on distingue aussi la piste des 4x4. Vous avez dit vertigineux ?


On rentre à la case en tout début d'après-midi.
On pensait en rester là, mais ce n'est pas fini !!! Vers 16 heures, un ami qui a un bateau nous invite à aller voir le feu d'artifice du 14 juillet dans la baie de St Paul !!
On me convainc que la mer est calme, je leste mon estomac avant de partir, je mets un bout de scotch sur mon nombril.... oui cela peut sembler bizarre, mais je suis prête à tout essayer pour ne pas être malade, vu que les cachets antiémétiques et l'homéopathie n'ont aucun effet sur moi... Direction, le port du Port.


Larguez les amarres !!


Et c'est vrai que la mer est super calme. En une demi-heure on s'approche du débarcadère, on voit qu'on n'est pas les seuls sur l'eau (une quarantaine de bateaux, cela va de la barque au catamaran en passant par le voilier de 20m), mais rien de comparable aux milliers de voitures sur la terre ferme, et les bouchons monstres qui vont avec !! Ici, on a de la place !


Le temps que je trouve le réglage adéquat...


et c'est parti !!

 



 

 

Après le bouquet final : punch, pizza au chorizo et cake au thon et câpres que l'on a préparés à la dernière minute... mais quel agréable souvenir ! Et je n'ai même pas eu le mal de mer !


Je crois que je l'ai bien rentabilisé, mon weekend de 4 jours :o)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire