vendredi 1 mai 2015

Elle est des nô-ôtres....

La rapide visite du domaine Groot Constantia, l'autre jour, c'était pour le fun. Aujourd'hui, c'est du sérieux.

Je m'inscris à un tour "dégustation" par Wine Flies. Non seulement ils sont parmi les moins chers, mais ce sont les seuls à proposer le déjeuner inclus. Quand je vois les avis sur tripadvisor, je me dis que je ne prends pas trop de risque.


Ils viennent me chercher à domicile à 8h30. On est 6 en plus du guide : une Sud-africaine, deux mamies Australiennes en goguette, un Américain venu retrouver sa fille qui bosse en Namibie. C'est beau la mobilité ! Encore une fois seule Française, qu'est-ce que je vais bien pratiquer mon anglais !!
On roule environ 45 minutes ; le ciel pommelé me laisse espérer une amélioration du temps (10° ce matin, ça fait plus 15 ans que je n'avais pas connu ça !!).


C'est férié ici aussi, tout le monde se précipite hors de la ville pour passer un long weekend. Belle vue sur les montagnes qui dépassent de la brume.


Nous nous dirigeons vers la petite ville de Paarl. L'horizon est particulièrement bien découpé par les nombreuses collines.




Puis apparaissent les premières vignes, dans leur tenue hivernale désormais.




Notre premier arrêt se fait à Fairview (ils font du vin depuis 1693). Petit jardin reposant à l'entrée,


bâtiment du style "Cape Dutch",


grande salle de dégustation.


L'originalité, ici, c'est qu'ils sont aussi producteurs de fromages... donc on se plaît à goûter divers vins avec tous leurs produits.

 

Ils ont gagné un nombre impressionnant de prix et je vous garantis que ce n'est pas usurpé.


Ces beaux fromages me laissent rêveuse car généralement, on ne trouve que du Cheddar sur les tables ici... Je compte bien en profiter !


On commence par un Sauvignon blanc et la série de fromages : feta,

 

brie, camembert, chèvre, bleu, chèvre frais au paprika ou au poivre... excellents !


Mmmmmmmh.....


Je goûte même un étonnant Sweet Red wine, vin rouge sucré, incroyable avec le brie, et comme ça me plaît j'en prends une bouteille... Il est temps de passer à la deuxième étape : Villiera.


Le soleil semble vouloir participer aussi.


On s'approche des vignes, histoire d'en apprendre un peu plus. Les Hollandais installés au 17e siècle n'arrivant pas à produire du vin au Cap, ils cherchent d'autres terrains plus appropriés et trouvent donc les conditions idéales à une soixantaine de kilomètres (températures et pluviométrie équivalentes à celles de Bordeaux). N'étant pas spécialistes de la vigne, ils font venir 200 Huguenots Français qui justement fuyaient les guerres de religion après la révocation de l’Édit de Nantes.


L'Afrique du Sud est maintenant 7e producteur mondial.



Les vendanges se font vers février-mars.


Nous visitons les installations de la cave : la machine à égrapper, les presses, les cuves de fermentation.


Puis la mise dans des fûts de chêne. Contenance : 225 litres.


35 % des vignes de ce domaine servent à faire des vins pétillants, méthode Champenoise. Notre guide nous décrit les étapes de la méthode, comment on tourne les bouteilles tous les jours pour que la lie descende vers le bouchon, puis comment on se débarrasse de ce dépôt. Saviez-vous que le fil d'acier qui maintient la capsule sur le bouchon est tourné exactement 5 fois 1/2 ?



Voilà le moment de goûter !! Un Brut, un Brut rosé


puis du blanc, puis du rouge cette fois avec des biltongs (viande de bœuf séchée et épicée). Finalement, ça passe bien !


De retour à la Jeep, notre guide nous donne des chapeaux... Ça peut sembler étrange mais ça contribue à une ambiance de franche rigolade (et pourtant, on rigole déjà pas mal !!).


Il commence à faire très bon, j'ai enlevé mon anorak (il me reste 3 couches encore). 


Maintenant, direction Stellenbosch, la deuxième plus vieille ville d'Afrique du Sud après Le Cap (1679).


Il est l'heure de déjeuner et c'est à Middelvlei que ça se passe.

 

Nous allons avoir un braai dans la plus pure tradition. Pour bien rigoler, on garde tous notre chapeau sur la tête ; les autres clients nous regardent tous d'un air amusé ou incrédule...


C'est vrai qu'on ne passe pas inaperçu !


En plus du vin blanc (encore !!), on a une salade de pomme de terre, des crudités, un sandwich de tomates/oignons grillé (un peu bizarre !), une saucisse et une brochette de poulet avec sauce sucrée-salée.


Dans la cave, nous allons goûter un vin directement prélevé dans le fût. C'est le même vin, un dans un fût en chêne d'Amérique, l'autre dans un fût en chêne français. Et bien il y a vraiment une différence ! Dans le fût américain, c'est plus fort et tannique et dans le français, plus doux.  


En fait, le vin qui est vendu est composé de 70 % du vin venant du fût en chêne français et 30 % de l'autre...


Pas de temps pour la sieste : nous nous rendons maintenant au 4e domaine... LovanE (prononcer lovani).


Au cas où on n'aurait pas compris... 


C'est l'un des plus petits domaines d'Afrique du Sud (quelques hectares seulement).


Entouré de magnifiques paysages, il fait aussi guesthouse.


4 domaines, 5 à 6 vins par domaine... Contrairement à moi qui ne bois pas le rouge (qui est majoritairement représenté), mes compagnons d'un jour finissent allègrement tous leurs verres, et parfois même le mien ! Et pourtant, tout le monde marche encore droit !


Si vous voyez flou, c'est qu'il y a trop de vapeurs d'alcool qui s'échappent de cet article !


Nouvelle dégustation originale : avec du CHOCOLAT !! Un chocolat au lait, puis un chocolat 71 % pimenté (quel dommage !), et un chocolat noir salé. 


Dehors, il fait presque chaud ! Ou alors, c'est l'alcool ?


Les heures passent à toute vitesse quand on s'amuse. Nous voilà à notre dernière étape : Anandale. Un autre bâtiment de type Cape Dutch. L'actuel propriétaire est la 5e génération de Huguenots : Gerhard du Toit. Il a aussi joué en national chez les fameux Springbok.


L'intérieur nous fait faire un bon dans le passé. Entre autres, la veste vert et jaune des Springbok, de vieilles photos, de vieux objets.


Un feu qui crépite dans la cheminée...


Vous prendrez bien de la saucisse sèche avec votre vin rouge ?


On apprend ensuite que c'est eux qui ont créé la cuvée spéciale pour le mariage de Charlène et du Prince Albert (appelée "Chalbert"). D'ailleurs, derrière, c'est en français. Qui c'est qui est de corvée de traduction ? Heureusement que je n'avais pas bu tous les précédents verres...




Autre chose très intéressante, cette carte de France indiquant l'origine des Huguenots (selon leurs noms) qui se sont expatriés en Afrique du Sud au 17e siècle.


Le ciel se couvre à nouveau... Il ne nous reste plus qu'à faire le chemin inverse. Pour nous empêcher de faire un somme, notre guide nous met une musique à fond, tous les bons vieux succès des années 60 à 80... Oh yeah !!


Le dîner va être léger ce soir...

1 commentaire:

  1. Ravie de voir que tu ne t'ennuies pas et que tu trouves plein d'occasions pour pratiquer l'anglais! ;) A la tienne, hic!

    RépondreSupprimer