dimanche 23 novembre 2014

Pleuvra ou pleuvra pas ?

La saison cyclonique a commencé, avec déjà un premier système baptisé, Adjali, qui s'est vite ratatiné. N'empêche que dimanche dernier, alors que les prévisions étaient optimistes, nous avons dû annuler notre rando au Château-Fort (volcan). Plus on montait et plus la vue devenait bouchée... Aucun intérêt de marcher avec 50 m de visi et un crachin froid qui nous glace le sang...

Ce weekend, rebelote, même que plusieurs sites météo avaient carrément prévu un dimanche maussade sur toute l'île et en particulier des pluies localement fortes dans l'Est et les cirques. Ma rando se tenant justement  à Mafate, avec traversée de ravine à plusieurs reprises, je n'ai pas voulu tenter le diable et j'ai reporté.

L'ennui c'est que, après 15 jours sans marcher, j'avais les jambes qui me démangeaient ! Je suis donc partie pour une petite virée dans le coin, en me disant que dans l'Ouest il fait toujours beau ! Ce qui est vrai en plus :


On voit même les travaux du futur pont qui devrait désengorger Savanna :


Je continue à monter, toujours ce soleil, je dégouline, j'en viens à me demander si j'ai bien fait de reporter la rando dans Mafate !


Les oiseaux s'en donnent à cœur joie et j'arrive à photographier un zoizo la vierge, pourtant si vif et virevoltant à tout va :



Encore plus loin et plus haut, ce que je vois me ravit :


Ce n'est pas encore Noël mais les guirlandes sont déjà mises !!


Bon, ne nous précipitons pas, tout cela est bien vert et dur encore. Je découvre même un arbre magique que je baptiste immédiatement le "goyavier de la passion", ou quand les fruits de la passion s'emberlificotent sur un pied de goyavier (quel gain de temps à la cueillette !!) :
 

Derrière moi, la pointe ouest de l'île et la ville du Port. Le soleil cogne.


Finalement, 5 minutes après je vois enfin les premiers nuages de convection !


Je dois continuer à monter pour avoir un semblant de fraîcheur (vers 1 000 m), près des champs de géranium rosat. Je vois au loin la couverture nuageuse : j'ai bien fait d'annuler l'autre rando !


Il est à peine 9 heures, et déjà plus de vue...


Dernière fois que je verrai le fond de Mafate au niveau de Deux-Bras :


Avec l'altitude, la végétation change, on gagne la forêt des hauts de Sans-Souci, classée Espace Naturel Sensible. Ici, un Bois de corail pas encore éclos.


Je gagne assez rapidement l'ilet Alcide, dont la cabane a complètement disparu. Quelques derniers arums autour de la petite mare remplie de têtards.


Et c'est le début des hortensias


La nature a depuis longtemps repris ses droits sur le sentier :


Pendant la redescente, un autre zoizo la vierge, à moins que cela soit le même, à la recherche de la célébrité ?


La brume a envahi le chemin. Je ne m'en plains pas car on a dû perdre plus de 10° par rapport à tout à l'heure !


Les jamrosats aussi sont en fleurs.


Et un chèvrefeuille sauvage au parfum délicat


Finalement, j'aurai pris quelques gouttes à la fin de ma marche de 4h30... vite séchées par la chaleur ambiante ! Et en plus j'ai une idée de nouvelle confiture : goyavier-passion :o)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire