lundi 6 octobre 2014

T'as voulu voir Inard et on a vu Inard

Il ne faut jamais rester sur un échec. Donc l'objectif de la rando de ce dimanche, c'était de retourner sur le fameux sentier Inard en espérant avoir, cette fois-ci, la vue dégagée et non de la grisaille (voir récit ici).
Après avoir retrouvé mes acolytes d'OVS, nous entamons le sentier de la Chapelle sur les flancs du Dimitile. Le beau temps est avec nous.


Quelques passages au frais nous permettent de mieux endurer les montées.


Puis nous longeons ou coupons plusieurs fois la piste de 4x4, le soleil commence à taper.


Toujours pas un nuage à l'horizon, on en est d'autant plus motivés pour continuer la grimpette (mais si Martine tu es contente de t'être levée si tôt ce matin pour en baver ! La preuve, tu as le sourire aux lèvres !)


La vue commence à se dégager, quelques nuages vers la Plaine des Cafres, sinon c'est 100 % bleu.


Nous dépassons les quelques gîtes du secteur.


Signe que l'été arrive, un beau cardinal à la robe rouge vif, près des mimosas jaunes sur fond de ciel azur...


Nous dépassons la petite chapelle et arrivons au premier point de vue sur Cilaos. Toujours aussi époustouflant ! À nos pieds, Palmiste Rouge.


Les nuages de l'ouest tentent une offensive.


Les raidillons se succèdent et rivalisent de difficulté mais à chaque petit sommet, c'est un ravissement.


Nous sommes au niveau de la ligne domaniale, une belle ligne droite qui nous permet de nous situer sans peine sur la carte.


Je ne sais plus où donner du panoramique !




Allez un dernier effort... le soleil donne tout ce qu'il peut, mais on tient le bon bout !





Et enfin, la voilà dans toute sa... vertiginitude ??? Mon dico me dit que ce mot n'existe pas mais vous aurez compris !
 

Cette grande échelle (10 m) du sentier Jacky Inard est le but de la rando, mais impossible de ne pas immortaliser cet endroit et ce moment en l'empruntant. Justement Martine s'y colle. Ouf ça va mieux maintenant qu'on est arrivé et qu'on va manger hein ? :o))




Je n'aurais pas pu rêver meilleures conditions pour cette vue imprenable sur le Bonnet de Prêtre et Cilaos...


Finalement je vais rester là, on est bien sur cette échelle !


Il paraîtrait que c'est à ce jeune homme que l'on doit un si beau temps... On verra si ça se confirme !


Nous décidons de pique-niquer ici, difficile de trouver une meilleure vue. 


Loin en bas, la route sinueuse qui monte à Cilaos...


Mais comme toujours, il faut penser au retour. Une dernière photo pour le plaisir :


Finalement, aucun regret, en quelques minutes les nuages montent comme pour nous dire "on vous a assez vus !".


Ça moutonne de tous côtés mais sur notre crête nous restons au soleil.



Nous retrouvons la forêt du Dimitile.



Les genoux commencent à grincer, les mollets à tirailler. Oui Martine je sais que tu en as plein les pattes !!

 

Ils en ont même fait un livre :


Nous retrouvons la chapelle, la pause à l'ombre est plus que la bienvenue !


On se promet de revenir quand il y aura 10 cm de poudreuse.


La dernière heure de descente se fait plus au frais, ce n'est rien de le dire...


Mais on a emmagasiné tellement de soleil toute la journée, qu'on n'a même pas froid.
Merci à l'équipe de m'avoir accompagnée dans la bonne humeur sur ce site exceptionnel !

4 commentaires:

  1. Je ne cesse de penser à toi aujourd'hui, enfin, surtout mes jambes! Je signale que le sourire, ce n'est que pour la photo!!!
    Bon exemple, le livre de Martine, j'ai bien failli finir la rando en rampant, mais c'était super quand même, merci!

    RépondreSupprimer
  2. viens randonner toutes les semaines avec moi et tu n'auras plus du tout de courbatures !! ;o)

    RépondreSupprimer
  3. super photos
    je vais faire cette rando le 1,2,3/ 05

    RépondreSupprimer