dimanche 1 juin 2014

Sous le soleil exactement

Ce matin, je retrouve mes acolytes de l'asso de randonnée. Direction la petite ville des Makes, connue pour son observatoire astronomique, car située à 1 000 m d'altitude, son ciel est très pur.
Nous pouvons le constater dès que nous sortons des véhicules :



Une belle lumière dorée nous inonde


Pour se convaincre que l'on est bien en automne, un coup d’œil aux platanes :


Nous traversons des vergers d'agrumes : mandarines, oranges et clémentines, en attendant les excellents tangors (encore un mois...).
Une échelle semble nous inviter, mais non, nous résisterons à la tentation !


Le sentier débute à côté d'un circuit plus familial (sentier botanique de la forêt de Bon Accueil).
Je suis surprise d'y découvrir des fougères arborescentes, plus répandues sur l'Est de l'île.


On voit aussi quelques rares fleurs


 Je crois que tout est dit... On vous aura prévenus !


Nous entamons une série de descentes abruptes


parfois si abruptes, que des échelles sont nécessaires...


 et une suite de remontées non moins raides


où les racines s'avèrent très utiles pour nous aider à grimper,


et tout ça pendant 2 bonnes heures,


dans une forêt assez magique avec ses énormes vieux troncs noueux


allez, encore une échelle... attention ça glisse !


Tout ça pour descendre dans le fond d'une ravine et remonter juste en face !!


Cet arbre me fait penser à un poulpe collé à un rocher



Un dernier effort à 4 pattes...


puis la végétation change du tout au tout, on voit le ciel bleu !


J'en profite pour photographier une habituée des randonneurs, sa toile qui fait plus d'1 mètre de diamètre est juste à la bonne hauteur pour qu'on ne se prenne jamais la tête dedans (vérifié sur tous les sentiers !)


C'est une néphile dorée, "bibe" en créole ; la femelle mesure de 6 à 10 cm. De côté, on voit bien la toile de couleur dorée. On en avait vu aussi dans le parc Kruger.


Laissons là cette bébête et régalons-nous des points de vue, on a tellement grimpé que maintenant on a un beau panorama devant nous :


Encore et toujours des fanjans


Ce panneau annonce la fin du crapahutage et le début de la descente !! Hourrah !!


Nous allons redescendre tranquillement sur la crête, en alternant vues dégagées sur la côte ouest


et forêt fraîche où l'on voit même des vacoas, que font-ils là alors que leur terrain de prédilection c'est la falaise en bord d'océan tout au sud de l'île ?


Soudain, un ralentissement : nous arrivons à l'altitude où poussent les goyaviers ; il y en a peu mais ils sont gros et les bien mûrs sont à tomber !


Après un pique-nique sous les feuillages, nous continuons à descendre. Le soleil est présent, plus que jamais. La météo avait pourtant annoncé des nuages et des averses. Arrêtons donc de regarder les prévisions...



Nous voyons de loin le village des Makes, d'où nous sommes partis.


Le sentier fait place à une route de terre qui dessert des parcelles de canne à sucre. Au loin, St Louis et St Pierre.


Nous continuons ainsi un bon moment.

 

Les cannes sont en fleurs, ce n'est pas bon pour les allergiques... mais c'est très joli.


Des dizaines et des dizaines de bananiers bordent les cannes, dommage pas un seul régime de mûr pour notre escarcelle !


Nous finissons par rejoindre le point de rendez-vous où notre bus vient nous rechercher pour nous ramener à nos voitures.
Il y a 6 ans, j'avais fait ce circuit, sous le brouillard et la pluie. Cette fois-ci, on a été gâtés !

2 commentaires:

  1. Et combien de temps pour faire ce circuit? Je vois qu'il te restait de l'énergie puisque tu as écrit ton article aussitôt!

    RépondreSupprimer