samedi 29 mars 2014

Rando trop tard

En ce samedi, réveil super tôt (4h30 !) pour nous rendre au départ d'une belle rando de 18 km dans les hauts de St Denis : la Roche écrite.
Après les interminables lacets qui nous mènent jusqu'à Mamode Camp, nous sommes déjà à 1 200 m d'altitude, il fait frais, on respire ! Les premières centaines de mètres sont un vrai boulevard sous les cryptomérias :



Puis nous entrons dans la réserve de la Roche écrite où vivent seulement une trentaine de couples de Tuit-tuit, dont voici la bobine vu qu'il est très difficile d'en voir de près :


Nous progressons dans la forêt de bois de couleurs avec ses belles fougères arborescentes :


Il fait super beau !!


Le sentier est un peu humide, les parois sont recouvertes de mousses :



Puis nous atteignons une partie qui a brûlé en 2013...


La montée progressive continue, entre les racines et les marches


Sur cette partie, de nombreux bambous calumets bordent le chemin



Puis c'est le domaine du tamarin blanc des hauts ; certains vieux spécimens ont été couchés par des vents cycloniques, mais servent toujours de support aux plantes épiphytes


Il règne un silence incroyable (si l'on fait abstraction de notre respiration plus ou moins essoufflée!!)


Ce tronc d'arbre particulier indique que l'on se rapproche du gîte de la plaine des chicots, au bout de 2 heures.


Si vous avez toujours voulu voir comment c'est sous un arbre sans jamais avoir osé le demander, voilà c'est fait :


Voilà enfin le gîte, on ne s'attarde pas, il y a encore 4 km de montée...


La végétation change du tout au tout ; à nous la crème solaire, les lunettes et les chapeaux !


Voilà notre objectif, tout là-bas :


 Mais soudain... que se passe-t-il ?? Oh nooooooooon !!!!!!


De quoi de quoi ???? Mais çaaaaaaaa !!!!! Les nuaaaaages !!! On se dépêche autant qu'on peut mais...


C'est tout bouché !!! On voit quand même le point géodésique qui marque le sommet,


 

preuve à l'appui,

 

la seule vue que nous aurons sera une petite trouée sur l'ouest, la Rivière des Galets... Dommage !!

 

Ah oui au fait, Roche écrite parce que... le sol est recouvert de dessins et graffiti  en tous genres


 

Le repas rapidement avalé, il ne nous reste plus qu'à redescendre. On aimerait rester encore un peu, au cas où ça se lèverait, mais un petit vent nous pousse à quitter les lieux.


Nous reprenons le chemin emprunté à l'aller, dans une ambiance plus mystérieuse...




Bon allez je suis sympa, j'ai fouillé dans mes archives... Voilà ce que vous auriez dû voir :





Sympa non ??

lundi 24 mars 2014

Retour à la réalité

Tout le monde le sait, les meilleures choses ont une fin.
Notre séjour en Afrique du Sud et Swaziland s'est très bien passé. On a découvert un pays immense, magnifique, varié, des gens très gentils, souriants (ce qui change de la morosité ambiante...) alors qu'ils vivent bien plus pauvrement que nous. Des gens débrouillards, inventifs, qui se contentent de peu, n'ont pas peur de l'effort.

Alors le retour à la Réunion en pleine saison des élections municipales, c'est vraiment l'horreur !!

Vite, replongeons dans les photos pour retrouver un peu de sérénité...





















Le récit complet se trouve à l'adresse http://lescassiopatenvadrouille.blogspot.com/2014/03/afrique-du-sud-et-swaziland.html

Bon voyage !

vendredi 7 mars 2014

Cherchez l'intrus

Dernier article avant le départ pour les grands espaces sud-africains et swazis : un petit jeu : cherchez l'intrus (ou les intrus) !!

Indice : photo prise à la sortie du club de sport.


Nou artrouve le 21 mars...

samedi 1 mars 2014

100 % descente

Aujourd'hui c'est randonnée 100 % descente : on prend le bus à St Paul à 6 h, on monte jusqu'au Maïdo et on suit le sentier du rempart qui redescend jusqu'à Sans-Souci au-dessus de St Paul. 15 km et -1 700 m, moi qui n'aime que les descentes, je suis ravie !!

Après une heure de bus.... et de virages... on arrive au point de départ. Il pleut, il fait frais, il y a un vent à décorner les boeufs. Un peu plus et on se croirait au bord de l'océan en Bretagne !!


De toute façon, pas le choix, le bus est parti et le prochain est en fin d'après-midi...
Un coup d'oeil en contrebas... J'ai connu mieux !


Mais comme on pourrait dire, tant qu'il y a du bleu, il y a de l'espoir !


Sauf que le bleu n'est pas du tout du côté où nous allons ! Nous commençons à descendre, avec parfois quelques éclaircies.
 
 
 Les éclaircies sont de plus en plus franches :


En moins d'une heure, nous arrivons à un premier point de vue sur la ville du Port : c'est bon signe !


Le k-way commence à tenir chaud. Les nuages se dissipent. Les belles couleurs de la forêt apparaissent.


Quel plaisir !!


 Petit passage dans la forêt aux troncs d'arbres noueux :


Mafate se dévoile peu à peu :


On surplombe l'ilet des Orangers ; vivre là, c'est quand même quelque chose !!



Cet arbre n'aura pas résisté aux assauts du vent.


L'air est agréablement parfumé par les longozes, très belles mais très envahissantes aussi :


Nous voilà à un large point de vue, la photo de groupe s'impose : les Dalton d'OVS !! Pour une fois que je suis la plus grande...


Le sentier s'enfonce maintenant davantage dans la forêt. Nous croisons un escargot kamikaze :


Au lieu dit "la Terrasse", ciel parfait ; on admire le rempart d'en face avec Dos d'âne en face et la Roche écrite complètement dans les nuages :



Encore une vingtaine de minutes et nous arrivons à l'ilet Alcide. On est les seuls, le top !


Il est 10 h passées, mais on mange car on a faim ! Faut dire qu'on s'est levé vers 4h30, le petit déj est bien loin déjà...



Avant de repartir, petit détour par le fameux point de vue sur l'océan et la ligne de crête que nous allons descendre :


Et c'est reparti ! Il fait vraiment chaud maintenant...
 

Les marches défilent sous nos pas, mais on garde le rythme ; juste quelques pauses pour les photos :


Rencontre insolite : tout vert flashy, un endormi, qui nous épate par sa vivacité à fuir devant nous !


La meilleure défense, c'est l'attaque ! Et hop, sur la jambe de Sabir !!


Et nous voilà enfin arrivés à l'arrêt de bus, timing parfait car nous n'attendrons que 10 minutes !


Non, Joëlle n'est pas punie, sous son poteau... elle fume !! ;o))
Merci de m'avoir accompagnée pour cette belle rando "ça descend tout seul" !