samedi 11 janvier 2014

Bonne action

Ce samedi, Pat a organisé une plongée de nettoyage au Cap. Un geste pour l'environnement. Et ce site, c'est aussi un peu l'outil de travail de l'asso ! Tous les baptêmes y sont effectués.
On prend donc le matos habituel et 3 grands sacs de riz.


"La Plongée Lé Bon", représentée par son CA (Céline la secrétaire, Kevin le trésorier, moi-même la présidente et photographe donc jamais sur les photos !) et son moniteur de plongée (Patrice), et Frédéric (membre de l'asso et accessoirement, mari de Céline !).



Les premiers mètres sont un peu troubles. Mais on t'a reconnu Kevin le grand maître ès Zumba !


 On se rapproche du fond. On voit que l'activité a bien repris depuis Bejisa.


Céline me montre un poulpe, bien planqué dans son creux de rocher. Dommage, il n'en sortira pas.


Nous ne tardons pas à trouver les déchets à ramasser. Ici, de la boulonnerie,


là, du fil de pêche complètement entortillé autour d'un corail.


Tellement entortillé, qu'ils doivent s'y mettre à deux.


Non, tellement entortillé, qu'ils doivent s'y mettre à trois !


De jolis petits poissons bleus apparaissent, je ne les avais encore jamais vus ceux-là.


Leur couleur ne tranche pas vraiment avec les fonds, mais ils ne sont pas très farouches et se laissent relativement approcher.


Cette fois-ci, j'arrive à avoir un beau profil, plutôt que la face !


Un couple de poissons papillons se promène sous mon nez.


Pour une fois, ils ne prennent pas leurs nageoires à leur cou !


 Ici, Fred en lévitation, très gracieux...


Des morceaux de tissu sont agrippés aux coraux.


Plus loin, une forme étrange m'attire. Je pensais d'abord à un genre de serpent, mais ce sont les bords de la coquille d'un bénitier !



Tentative de stabilisation parfaite pour avoir la photo la plus nette possible et voir les milliers de petites "fleurs" :

 

Pat me montre ce truc étrange, qui doit séjourner depuis longtemps dans l'eau. Mais qu'est-ce que c'est ?


 Je le retourne et hop, la "bête" rentre dans sa cachette et referme son opercule !


Sur les patates de corail, il y a des êtres vivants étranges, complètement intégrés dans la masse ; bien souvent, ils se rétractent ou se referment à notre approche et on ne peut pas les photographier. Mais cette fois, j'ai réussi à en avoir un !


C'est une huître coralicole. Au moins, elle ne risque pas de se retrouver sur nos tables pendant les fêtes !

Un peu plus loin, une jolie étoile de mer, bien flashy.


Essai de gros plan.


Je reconnais que je suis très fière de la photo suivante... Ca m'a tout l'air d'être une éponge ! Une première pour moi encore !


D'autres organismes violets, vivant sur le corail.


Nous poursuivons notre ramassage. Les sacs commencent à peser.


Trouvaille insolite. Zut, il manque l'autre pied :o)


Ce poisson-lézard se laisse tranquillement photographier, il compte sur son camouflage pour passer inaperçu !


Kevin trouve une des plus belles pièces...


Une autre étoile de mer, qui fait moins rêver que la précédente...

 

Notre amie la murène javanaise nous remercie de lui donner un coup de main pour le nettoyage et prend la pause.On voit bien l'intérieur tout blanc de sa gueule.




Nous ne somme pas mécontents du résultat. Un plat métallique, une grille de BBQ, une nasse métallique, une vieille palme, et deux sacs bien remplis de fils nylon, hameçons, bouts de tissus, objets en tout genre. Le 3e sac contient des plombs de pêche dont Pat saura faire bon usage.


Plutôt sympa, ma 20e plongée ! Ca s'arrose !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire