dimanche 1 décembre 2013

Et 1, et 2, et... 20 km !

Quand on aime, on ne compte pas.
Donc, la randonnée du jour, ce sera le tour de la plaine d’affouches, soit 20 km et plus de 1 000 m de dénivelé… Pour ce qui est du sentier proprement dit, un site de rando l'appelle « le sentier aux 200 virages », car il contourne les ravines au lieu de les traverser. Mais nous n'en sommes pas encore là, nous devons d'abord gravir ce rempart...



Nous partons donc du joli village « Dos d’Âne » (ce nom a son importance, voir plus loin…), un potager à ciel ouvert :


 
 
Les débuts sont un peu hésitants : la vigne marronne fait son possible pour nous empêcher de passer, les troncs se mettent en travers de notre chemin, le sentier semble disparaître dans les herbes folles, mais nous persistons.
 

 

Et nous ne le regrettons pas : après une jolie forêt aux troncs bien droits, qui contraste avec le fouillis précédent,
 


le sentier commence à se transformer en grimpette, puis en raidillon, puis en franche montée, mais les points de vue se font de plus en plus spectaculaires. Tout d'abord sur le village seulement,


puis progressivement sur toute la baie de St Paul, 1 000 m plus bas !


Un coup d'oeil sur la gauche et le cirque de Mafate se dévoile doucement.

 Au bout d'un moment, nous surplombons Le Port, plus au nord-ouest.


Le sentier est très agréable, nous ne croiserons que 2 personnes en 8 heures...


Les passages en plein soleil alternent avec les contournements de ravines plus humides, où la forêt primaire tente de reprendre ses droits, à en croire ces grands troncs de fougères arborescentes.

Un kiosque surgit de nulle part, il nous reste une petite heure avant la pause déjeuner, nous refaisons quand même le plein de "grignotages".

Un exemple de la sinuosité du sentier.

Il est midi, nous arrivons au kiosque qui marque aussi le terminus de la route forestière pour ceux qui veulent venir en voiture (si si, il y en a !). Notre pique-nique est rapidement expédié. Il nous reste presque 3 h de marche, et pas que du plat...


Je m'éloigne sur la portion fermée de la route forestière pour une pause technique... mais je ne m'attarde pas !


Une belle éclaircie et nous voyons, juste en contrebas (tout en bas à droite, un minuscule toit), l'ilet abandonné "Ilet à Guillaume" où se trouvait un "pénitencier pour enfants" au 19e siècle, il est en ruines mais il y a toujours le cimetière ; et à l'horizon on distingue la ville de St Denis (triangle blanc).


Le repas avalé, nous repartons et c'est alors que nous comprenons tout le sens de "dos d'âne" : ce n'est qu'une succession de montées et de descentes sur les crêtes... Pas évident, le ventre plein et après déjà tout ce qu'on vient de marcher...

 



Nous finissons par rejoindre le GR R2 et, ça alors, en nous retournant, nous découvrons ce panneau ! 
Voilà donc pourquoi nous n'avons croisé personne ??

Le panneau nous indique ce qu'il nous reste à parcourir...


L'arrivée au-dessus du village se fait toujours par la crête, d'un côté, la côte Ouest, St Paul et l'océan,


et de l'autre, le cirque de Mafate, toujours aussi grandiose.


Il ne nous restera plus qu'une abrupte descente et un peu de plat pour rejoindre les voitures. Et tout ça, sans une goutte de pluie !!!

1 commentaire: