lundi 30 décembre 2013

Le calme avant la tempête...

Et oui, contrairement à la dernière fois où le cyclone a tourné juste avant Rodrigues, voilà ce que nous prévoit Météo France pour début janvier :

 
























Difficile d'y échapper !

Donc comme la mer risque d'être pourrie les jours à venir, petite plongée ce matin, avec Pat et Aline, une nouvelle adhérente en train de passer son niveau 1.
La mer n'était pas aussi claire que la dernière fois, et les poissons ont pris un malin plaisir à se mettre de profil quand je pressais sur le bouton de l'appareil !!

Donc une maigre moisson d'images, mais de belles rencontres quand même (faut juste bien ouvrir les yeux parfois car ils se fondent plutôt bien dans le paysage !!) :






Ca faisait un moment que je n'avais pas vu de tortue !


Cette rascasse est bien planquée, mais je l'ai vue !


Le même petit nuage de poissons-chats que l'autre jour :


Une murène tapie dans son antre (faut le savoir !) :


"Oui, Patrice, c'est moi !!"

Tiens, ici aussi ils ont construit des pyramides ?


 Noooon, ne t'enfuis pas avant que j'aie fait une belle photo !


Après les murènes javanaises tapies dans l'ombre, une murène étoilée, à découvert :


De la friture, mais pas en chocolat :


Il est temps pour Aline de faire quelques exercices : ici, simulation de panne d'air et utilisation du détendeur de secours :


 Et aussi, apprendre à marcher debout avec des palmes...hihihihi


Ah mon avis, il se passe quelque chose là-haut...


 Vous voyez de quoi il s'agit ?


On s'excuse de vous avoir dérangée pendant votre sieste madame la tortue...


Au bout de quelques secondes, elle prend ses pattes à son cou et a vite fait de nous distancer...


 Je me retrouve au milieu d'un banc de petits poissons


Nous continuons notre promenade et devons penser à sortir, cela fait une bonne heure sous l'eau.


En se rapprochant du bord, l'eau redevient très trouble, mais les yeux de lynx de Pat parviennent à distinguer cette raie torpille (pas plus grosse qu'une main) qu'il déloge de son rocher :


C'était ma 19e plongée... Vivement la 20e, mais après le cyclone, comment seront les fonds ? Vous le saurez dans un prochain épisode...

dimanche 29 décembre 2013

On adoooooore les chouchoux....

Chouchou... ou christophine, ou chayotte. Un légume qui s'accommode cru ou cuit, en salade, à la crème, en tarte avec du chèvre, en gratin...
Mission du jour : partir à Salazie, le "sanctuaire" des chouchoux, marcher un peu et récolter ces fameux légumes.

Direction le fin fond du cirque de Salazie : ilet à Vidot, d'où part le sentier pour le Piton d'Anchaing.


Mais cette rude ascension n'est pas à l'ordre du jour (ouf !).
Quelques minutes de descente, franchissement d'une passerelle,


puis ça remonte en plein cagnard ; on laisse de côté les chouchoux sur treilles (les exploitants surveillent), on continue un peu à monter, on arrive à une énorme touffe de bambous...


Et voilà, l'invasion a déjà commencé ! Mais ce n'est que le début de la saison, il faudra bien chercher dans les feuilles...



Au final, la récolte n'est pas si mal ! Les grands partiront en gratin et en tarte, et pour les petits on va tester "au vinaigre" (comme les cornichons).

 

Nous avons poursuivi par la route de la côte est, direction le resto "Le Joyau des laves". Spécialités : baba figue (fleur de bananier) et palmiste frais. Pat prend un "carri baba figue au poulet fumé" et moi, un "porc au palmiste", avec les habituels riz-grains-rougail (concombre) et de très bons achards de palmiste et carottes.
  

On s'est régalé. Le porc était fondant comme du beurre.
Et on est arrivé à temps pour manger, car une heure plus tard, des orages violents dans le sud sauvage ont entraîné une coupure d'électricité générale dans TOUTE L'ILE pendant plusieurs heures !

samedi 28 décembre 2013

Rando sans souci !

Aujourd'hui, Pat plonge et moi, je retrouve ma copine Martine pour une rando. Elle voulait aller à l'îlet Alcide avec un groupe OVS, mais j'ai réussi à la faire changer d'avis pour qu'elle m'accompagne. Bien sûr, mon trajet serait un peu plus sportif que celui d'OVS, mais ainsi on n'aurait pas une heure de route en lacets à faire ! Et surtout, on ne serait que 2 au lieu d'être 30...

Peut-être avais-je oublié de préciser que ce parcours c'était :

Profil alcidesouci
=  15 km A/R, soit 7,5 km pour monter 1 110 m de dénivelé, et donc 7,5 km pour les redescendre aussi sec !
Mais bon, on est des guerrières ou on ne l'est pas !

Un peu après 8 h du matin, nous commençons la marche et le soleil tape déjà. Nous ne tardons pas à arriver à une partie plus boisée, celle où nous cueillons les goyaviers en saison. D'ailleurs, ceux-ci sont déjà en fleurs !!


Nous profitons de cette très agréable portion plus fraîche et ombragée :


Au bout d'un moment de montée inexorable, la végétation se rabougrit et nous découvrons plusieurs fois la vue sur la côte ouest :


Nous découvrons sur les bords du sentier des dizaines et des dizaines de fruits de la passion, malheureusement pour nous, encore trop verts. Une idée germe dans mon esprit... c'est bon, la gelée de fruits de la passion ?


Impossible de les rater ! Les lianes pendent en plein milieu du chemin !


Nous poursuivons la montée, tranquillement, et profitons de jolies fleurs pour faire des pauses photos. Histoire de boire un coup, reprendre son souffle, abaisser le rythme cardiaque...


Il y a même des capucines...


La vue derrière nous :


et la montée devant nous...


Puis nous parvenons à une petite zone exploitée : bananiers,


géranium rosat qui embaume (le parfum venant de la tige et des feuilles, pas de la fleur) :


Faut quand même être motivé pour venir faire l'agriculteur ici (accès à pied uniquement)...


Les nuages de fin de matinée ont été plus rapides que nous...


J'arrive à peine à saisir au vol un Zoizo la Vierge, qui ne reste pas immobile plus de 3 secondes...


Après 3 heures de marche, nous arrivons à la petite plateforme où se trouve l'autre groupe. Pas de vue fantastique sur Mafate pour cette fois.


Nous mettrons 2 heures pour redescendre, en ayant pris soin de mémoriser les endroits où se trouvent les fruits de la passion... Je sais déjà ce que je vais faire dans quelques semaines !

jeudi 26 décembre 2013

Noël au balcon

 Noël au balcon, parce qu'il fait beau et chaud. Et parce qu'on est monté à 1 100 m d'altitude : à Cilaos.


Envie de changement d'air. Donc pour être indépendant, location d'un F1 meublé, plutôt sympa, bien équipé (lave-linge, micro-ondes, four...)



avec parking privé, et à 3 minutes à pied de la rue principale.


Sitôt installés, nous chaussons nos baskets et partons à Bras Sec pour pique-niquer sur un petit sentier. Nous voyons déjà de belles grappes sur les vignes (le fameux vin de Cilaos !).


Pour une petite mise en jambes :



Voilà le "bonnet de prêtre" que nous allons contourner :


Ca commence par une montée bien raide et le paysage se dévoile un peu plus. Le petit trait vertical au milieu, c'est l'église de Cilaos.


Après avoir traversé une clairière, nous entamons une bonne descente dans la forêt, où l'on aperçoit beaucoup de "bois de corail" (le milieu marin nous poursuit !!) :


Nous pique-niquons dans une petite ravine ; nous ne croiserons qu'une seule personne en train de s'entraîner au trail. Beaucoup de chants d'oiseaux dans cette forêt, ils ne sont pas dérangés.


Nous devons bien sûr remonter tout ce que nous venons de descendre...



Quand nous apercevons à nouveau Cilaos et son église, nous savons que la voiture n'est plus très loin!



Mais bon, la vraie raison pour laquelle nous sommes venus à Cilaos, c'est : les thermes !
À nous, les bains hydromassants aux huiles essentielles, les jets d'eau thermale, les enveloppements d'algues, le massage shiatsu et la relaxation en sauna !


Et comme on a vraiment besoin de se détendre, on a pris le forfait "2 jours" s'il vous plaît !

  
Il y a un jardin agréablement aménagé pour les curistes.


Après ce bon moment de détente (on a croisé 3 personnes en tout et pour tout), retour au meublé, le temps fraîchit un peu, rien de tel qu'une bonne soupe à l'oignon ! C'est sûr que ce n'est pas avec la chaleur des bas qu'on l'aurait appréciée...


 Le lendemain, petit tour en ville avant les soins à 10h30. Superbe vue sur les remparts alentours.


Dans un jardin abandonné, de superbes pêches mûres à point nous font saliver, mais elles sont inaccessibles.


Une jolie case créole avec son fanjan (fougère arborescente) et son guétali (petit kiosque permettant d'épier les passants sans être vu).


 Un punch aux fruits ça ne se refuse pas...


Après un bon repas, nous nous approchons de la Mare à joncs où vivent des poules d'eau.


Elles intéressent un matou, mais celui-ci n'est pas prêt à se mouiller les pattes !


Dans l'après-midi il faut songer à préparer le repas du réveillon. En dessert, une Reine de Saba.


En plat, des crevettes marinées au rhum et cuites avec de l'ananas, et une galette de sarrasin au boudin blanc (aux cèpes), pommes confites et camembert fondu !


Et bien sûr, à minuit, les habituels feux d'artifice qui dureront très tard...


Après une nuit un peu écourtée par les pétards et autres musiques tonitruantes.... nous nous levons quand même bon pied, bon œil, et partons pour une petite balade de 5 km en forêt. Il fait toujours aussi beau.


Une autre vue sur Cilaos, sur le sentier du Bassin Bleu.


Le site doit être superbe quand l'eau coule, mais aujourd'hui, il n'y a qu'un filet d'eau.


Nous essayons de trouver un rocher plat pour poser l'appareil photo...


Clic-clac... c'est dans la boîte !


Ce séjour au grand air fait le plus grand bien à Pat, il "vole" de roche en roche !


Passage par une belle forêt de cryptomérias...


puis arrivée au point de vue de la Roche Merveilleuse, vue sur tout Cilaos. J'essaie la fonction "panoramique" de l'appareil...


Nous n'avons pas vraiment envie de redescendre en ville et de faire nos bagages, mais le séjour est terminé... heureusement, pas les vacances !


JOYEUX NOËL !!