samedi 20 juillet 2013

Yes we did !!

Ce billet est la suite logique du billet "Yes Weekend !"
En effet, nous n'avions pu faire l'activité-surprise n° 1... Mais ces temps-ci, la mer n'est pas claire et comme Pat n'allait pas plonger, je l'ai embarqué pour de nouvelles aventures :


C'est parti pour un baptême ULM avec initiation au pilotage !!!
Je l'accompagne, nous aurons donc chacun notre ULM et notre instructeur !!


Pat tout impatient, il s'y voit déjà...
Papa Tango Charlie, demande autorisation de décoller...


Non, les instructeurs ne sont pas inconscients au point de nous laisser d'emblée tout faire !! Après la description des instruments,


la réalisation des procédures, les vérifications d'usage, nous prenons de la hauteur.


 En plus il fait un temps magnifique, avec un peu de vent.


Nous longeons la côte Est de l'île, entre la mer et les terres.


Dommage pour moi, sujette au mal de l'air, je me sens un peu nauséeuse, je ne pilote pas beaucoup et préfère profiter du spectacle.

Devant nous, l'ULM de Pat qui lui, s'éclate avec le manche et le palonnier !!


 Nous volons à 140 km/h et pourtant n'avons pas l'impression de vitesse.



Nous tournons vers l'intérieur de l'île pour aller survoler Grand Étang (si souvent sous les nuages et la pluie mais nous avons de la chance !)


Le relief découpé de l'île laisse apparaître l'étang, pas très "en eau" car nous sommes en saison sèche.


Un virage bien appuyé et j'ai une vue plongeante sur l'étang... superbe !


C'est le plus grand plan d'eau de la Réunion, on peut en faire le tour à pied ou à cheval...


Puis direction les chutes de Takamaka, somptueuses bien que le débit soit faible.


Nous survolons quelques crêtes et d'innombrables champs de canne pour revenir à l'aéroclub. J'aurais bien encore volé des heures si je n'avais pas eu si mal au cœur !


Au total nous aurons volé plus d'une heure, au lieu des 45 minutes annoncées !
Et voilà un Pat tout heureux et ravi qui me rejoint !


Comme il n'y a pas foule, notre pilote nous emmène voir son petit bijou, le gyrocoptère.
Il nous apprend qu'on n'a pas du tout le mal de l'air dedans car il n'a pas d'ailes donc il ne ressent pas les mouvements de haut en bas dans le ciel...
Je signe tout de suite pour la prochaine fois !


Voilà ce que ça donne en vol... bizarre non ? Visage fouetté par le vent, pas de cockpit, sensations garanties... à faire en été par contre !

 

Nous terminons cette agréable sortie par un verre sur le port de Ste Marie...


Que demander de plus ?

1 commentaire: