dimanche 16 juin 2013

Ici ou là

Ce matin, nous devions faire le Cassé de la Rivière de l'Est pour voir cela :


sauf qu'à notre arrivée au point de départ, le temps n'est pas vraiment de la partie et on voit les ondées, au loin, foncer sur nous...

En plus, il fait un froid de canard !! 6° sous la pluie fine, ça ne tente personne... surtout pour ne voir que du gris !
"C'est où, le téleski ?"

Donc, changement de plan : on redescend vers un climat plus acceptable, pour faire la Canalisation des Hirondelles (de Pont d'Yves à Grand Bassin).

C'est pratiquement comme la canalisation des Orangers (voir ici), mais en version "fermée au public", ce qui va nous permettre de faire la preuve de nos capacités à escalader sans se déchirer le pantalon,


à éviter de nous mouiller les pieds près des nombreuses fuites d'eau, et sans glisser si possible,

à jouer les funambules,


à contourner des geysers plutôt frais (je croyais qu'on était venus ici pour éviter le froid et la pluie ?),


 à ne pas trop regarder en bas, même si on lit dans ces strates la formation de l'île...
 

Mais en même temps, les paysages que nous découvrons nous font oublier ces quelques désagréments !

La lumière rasante du soleil dévoile l'érosion importante du rempart d'en face :

Puis nous débouchons sur une très belle vue du Bras de la Plaine

Sur le rempart en face, des orgues basaltiques surprenantes

Saisi au vol, d'où le flou, un papangue mâle

D'autres mouvements de lave assez étonnants sous nos pieds.
 
 
Le clou du spectacle (et but de la sortie) se dévoile enfin sous nos yeux : 

Nous allons surplomber Grand Bassin, et sa cascade.


Plus que quelques minutes d'attente et les nuages laissent la place au soleil...


Nous décidons de stopper net, pour profiter de ces sublimes vues...

mais aussi pour casser la croûte parce qu'il se fait tard et on a FAIM !!

En marchant encore 500 m, on peut rejoindre le sentier officiel de Grand Bassin, qui part de Bois Court.

On rigole bien compatit en regardant les gens remonter au ralenti les innombrables marches alors que nous, nous aurons fait une douzaine de kilomètres rien que sur du plat !


Merci à nos guides et à toute l'équipe !

2 commentaires:

  1. Génial ton reportage ,on sent le vécu
    Mali

    RépondreSupprimer
  2. On la refait avec photos (très belles d'ailleurs) et ton commentaire intéressant : toujours un pur bonheur !

    Merci pour le partage.
    Jasmina.

    RépondreSupprimer