lundi 20 mai 2013

Par les hauts, par les bas

Comme je le disais hier, nous n'avons pas beaucoup été à la case ce long weekend.
Dimanche, direction le Pic Adam, au-dessus de St Denis, pour cueillir les goyaviers.

Nous sommes à 700 m d'altitude et avons une belle vue sur la côte Nord-Est.


Nous longeons un champ d'ananas (un peu nos champs de lavande !)



Pat et Christophe restent près du kiosque pour préparer le repas (porc bringelle au feu de bois) et le reste du groupe part sur le petit sentier à la recherche des fruits.

Beaucoup étaient verts, ou bien les plus mûrs avaient déjà été ramassés. Nath en a quand même ramené 5 kg. Vers midi nous sommes de retour aux kiosques, tout nouveaux tout propres (les kiosques !), et en plus, on est les seuls sur le site !!


Après une légère entrée constituée de tarte au Maroilles, deux cakes salés, des gougères, du guacamole, une salade de tomates mozza, des champignons à la grecque, des petits roulés de jambon au fromage (merci Nath pour le temps passé à tout préparer), du saucisson ramené en direct de Lyon, du punch, du vin, des jus, etc.... nous pouvons nous attaquer au plat de résistance qui mijote tranquillement !


Comme nous avons encore un petit creux.... nous le comblons avec les cup cakes, les tartelettes, le gâteau au chocolat et une lichette de chantilly... qui déclenche les passions !

Soit directement le siphon dans la bouche...


Soit la version Fred le gourmand...


qui se fait avoir par un petit rigolo !!


Le Père Noël en plein mois de mai, bizarre non ?

Le reste de l'après-midi, ce fut FarNiente !!



Il faisait vraiment bon, dans cette belle forêt !

Le lendemain, en ce lundi de Pentecôte, Pat est solidaire, mais pas moi, donc je vais faire un tour vers St Gilles.
Nous traversons la savanne où seuls les acacias et les broussailles peuvent survivre,


au détour du chemin, des tonnes de baies roses qui commencent à être mûres (oui, celles-là même que celui qui se décarcasse vous vend à des tarifs prohibitifs...)



puis nous descendons dans la ravine



admirer les 3 fameux bassins : Malheur, Aigrettes et Cormoran. Le tout sous un soleil de plomb. La fraîcheur relative est la bienvenue pour le pique-nique.



Des courageux se baignent, mais comme je vois que l'eau permet de garder la bière au frais, je m'abstiens !!


Le contraste avec la savanne, à quelques dizaines de mètres au-dessus de nous, est saisissant, tant au niveau de la végétation que de la température.



Il suffit de suivre le canal d'eau pour passer d'un bassin à l'autre.


Les Aigrettes

Les Cormorans, le plus sauvage


Superbe journée. C'est quand, le prochain jour férié ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire