vendredi 31 mai 2013

Kae-Sa-Luk

Plaît-il ??

Il s'agit tout simplement de la sculpture sur fruits.Un art traditionnel thaïlandais.
Mais pourquoi je vous parle de cela ? J'y viens !!

Ce matin, passage hebdomadaire au marché de St Paul. Cette fois-ci, je choisis un ananas Victoria (le meilleur du monde !). Les Réunionnais ont une façon esthétique de le préparer : ils enlèvent les feuilles piquantes et l'écorce ainsi que tous les "yeux" :


ça ressemble à un pilon de poulet, pour que ça soit facile à déguster en se promenant le long de l'océan !!


J'ai coupé une tranche fine et j'ai obtenu une jolie dentelle d'ananas... dévoilant des formes insoupçonnées :


Allez, encore un peu d'entraînement et je pourrai faire ça dans une pomme


ou ça dans une pastèque :

J'ai lu "il suffit d'un petit couteau pour réaliser de belles pièces". Ah bon ! Si ce n'est que ça, j'ai toutes mes chances !





lundi 27 mai 2013

À défaut de cerises...

...on mange des goyaviers !!
Il y a un an, j'étais dans le Gard et je faisais des orgies de


Cette année, pas de belles Burlats de Remoulins, on se rabat sur le fruit de saison, le goyavier. Avec Pat nous montons dans les hauts de Sans-Souci, à 10 min de la case. Au bout de 30 minutes de piste en terre, nous entamons le sentier "Sans-Souci à Ilet Alcide" et nous commençons la récolte.


Il y en a beaucoup et ils sont assez gros. En moins d'une demi-heure, notre seau est rempli. C'est bien mieux que le week-end précédent !


Nous passons chez Martine récupérer une machine qui permet d'extraire le jus et d'éliminer les pépins. Un peu d'huile de coude est nécessaire, mais c'est beaucoup plus rapide qu'avec le moulin à légumes qu'on utilisait jusque là.


Je fais bouillir une bonne demi-heure le jus récupéré (1,5 litre) et et la même quantité de sucre roux.


Et voilà 6 beaux pots de gelée !


Avec toute la pulpe récupérée, je recommence l'opération et j'obtiens 6 pots de confiture.


Il ne nous reste plus qu'à vendre nos pots pour renflouer notre cagnotte "loisirs" destinée à nous payer un week-end en gîte... Voilà un dimanche bien occupé, surtout qu'il a plu une partie de l'après-midi !

samedi 25 mai 2013

Notre-Dame-des-Mousses

Première rando avec SLP, ou "Sentier Lontan Patrimoine", l'asso de rando que j'ai rejointe pour découvrir de nouveaux sentiers.
Aujourd'hui, ça se passe dans les hauts de l'Etang Salé. Le beau temps est de la partie, malgré les averses de la nuit et du petit matin. Il faut déjà 30 min de bus pour arriver au départ, après de nombreux virages. La vue sur l'Etang Salé et St Louis vaut le coup d'oeil.



Les choses sérieuses commencent tout de suite : d'innombrables marches taillées à même la terre. Par endroits, des fascines en goyaviers maintiennent le tout.


Après un dénivelé de 200 m rien qu'en escaliers, nous profitons du panorama depuis le Piton la Croix.


Puis nous repartons. Un camélia nous offre ses belles fleurs.


Au bout d'un moment, le beau sentier devient subitement un fouillis végétal... que nous aurons jusqu'à la fin de la marche ! Une randonneuse est à peine visible dans les longoses.


Après 1h30 de montée régulière, nous découvrons Notre Dame des Mousses, lieu assez insolite (et difficile d'accès) pour prier, mais quelle quiétude ici !


La vue est directe sur l'océan...


Nous continuons notre progression : feuilles mouillées, racines détrempées, rochers moussus... une vraie jungle !

Dans un creux de ravine, les troncs sont entièrement recouverts de mousses.


 
 Après une rude montée, nous voilà à un dernier point de vue, avant d'entamer la descente : les Makes, et au loin, vers le volcan.


Pause déjeuner alors que les nuages commencent à monter. Nous entamons une descente sans fin, au milieu de fougères de plus de 3 mètres de haut. Au loin, toujours l'Etang Salé les Bains, au soleil.


La marche touche à sa fin, nous en profitons pour grapiller les goyaviers qui sont très gros et bien mûrs, contrairement à dimanche dernier...


Une maison de "changement d'air", idéale pour les weekends au frais...


Le sentier est bordé de goyaviers et comme personne ne vient par ici, on en trouve des tas par terre.


À bon entendeur...


De retour, je prépare une petite compote de goyaviers... c'est trop bon dans le fromage blanc !


Finalement, je les aurai eus, mes goyaviers !



vendredi 24 mai 2013

Microvoyage en Inde

Ce matin, il y a 4 km de bouchon pour descendre en ville. Comme je dois passer au marché et au Vieux Plongeur, je n'ai pas trop le choix, je dois traverser St Paul ! Je décide de feinter en prenant le Tour des Roches (un peu plus long mais peu de circulation).
Sauf que...




En même temps, j'entends à la radio qu'aujourd'hui est une fête religieuse tamoule à St Paul et St André : le Cavadee !! Je suis en plein dans la procession...

 

Extrait de Clicanoo :
"Chaque année, la communauté tamoule de La Réunion rend hommage à la divinité Mourouga marquant la clôture de dix jours de jeûne et de prières.(...) Tôt le matin, les pénitents se sont rejoints paisiblement sur la plage pour un bain purificateur dans l’Océan et préparer la procession. C’est au bord de la mer calme que commence le plus spectaculaire des rituels : certains pénitents se font implanter, généralement par un membre de leur famille et ce cachés par des tentures, des aiguilles et des crochets en forme de vel, symbole de la lance de la divinité hindouiste. D’autres n’hésitent pas enfiler des chaussures à clous et les derniers se bâillonnent avec un ruban pour respecter leur vœu de silence en portant un pot de lait et de miel. (...) Tous sont vêtus de rose, la couleur de la divinité jusqu’à leur arrivée au temple où les derniers rituels (prières, chants, offrandes et retraits des aiguilles...) ont lieu pour une meilleure purification de l’âme."

(photos prises avec mon smartphone, en essayant d'être discrète, donc qualité pas toujours au top !!)

Le ralentissement au Tour des Roches ne dure pas très longtemps, mais au centre ville, c'est l'effervescence, des voitures garées partout. Et comme le Vieux Plongeur n'est qu'à 200 mètres du temple tamoul...
Mais bon, ce microvoyage de quelques minutes au cœur de l'Inde valait bien d'arriver un peu plus tard au travail !



D'autres photos ici : une association de St Benoît

lundi 20 mai 2013

Par les hauts, par les bas

Comme je le disais hier, nous n'avons pas beaucoup été à la case ce long weekend.
Dimanche, direction le Pic Adam, au-dessus de St Denis, pour cueillir les goyaviers.

Nous sommes à 700 m d'altitude et avons une belle vue sur la côte Nord-Est.


Nous longeons un champ d'ananas (un peu nos champs de lavande !)



Pat et Christophe restent près du kiosque pour préparer le repas (porc bringelle au feu de bois) et le reste du groupe part sur le petit sentier à la recherche des fruits.

Beaucoup étaient verts, ou bien les plus mûrs avaient déjà été ramassés. Nath en a quand même ramené 5 kg. Vers midi nous sommes de retour aux kiosques, tout nouveaux tout propres (les kiosques !), et en plus, on est les seuls sur le site !!


Après une légère entrée constituée de tarte au Maroilles, deux cakes salés, des gougères, du guacamole, une salade de tomates mozza, des champignons à la grecque, des petits roulés de jambon au fromage (merci Nath pour le temps passé à tout préparer), du saucisson ramené en direct de Lyon, du punch, du vin, des jus, etc.... nous pouvons nous attaquer au plat de résistance qui mijote tranquillement !


Comme nous avons encore un petit creux.... nous le comblons avec les cup cakes, les tartelettes, le gâteau au chocolat et une lichette de chantilly... qui déclenche les passions !

Soit directement le siphon dans la bouche...


Soit la version Fred le gourmand...


qui se fait avoir par un petit rigolo !!


Le Père Noël en plein mois de mai, bizarre non ?

Le reste de l'après-midi, ce fut FarNiente !!



Il faisait vraiment bon, dans cette belle forêt !

Le lendemain, en ce lundi de Pentecôte, Pat est solidaire, mais pas moi, donc je vais faire un tour vers St Gilles.
Nous traversons la savanne où seuls les acacias et les broussailles peuvent survivre,


au détour du chemin, des tonnes de baies roses qui commencent à être mûres (oui, celles-là même que celui qui se décarcasse vous vend à des tarifs prohibitifs...)



puis nous descendons dans la ravine



admirer les 3 fameux bassins : Malheur, Aigrettes et Cormoran. Le tout sous un soleil de plomb. La fraîcheur relative est la bienvenue pour le pique-nique.



Des courageux se baignent, mais comme je vois que l'eau permet de garder la bière au frais, je m'abstiens !!


Le contraste avec la savanne, à quelques dizaines de mètres au-dessus de nous, est saisissant, tant au niveau de la végétation que de la température.



Il suffit de suivre le canal d'eau pour passer d'un bassin à l'autre.


Les Aigrettes

Les Cormorans, le plus sauvage


Superbe journée. C'est quand, le prochain jour férié ?